.

entete4sanspoints.jpg

1996 - Affaire Marion Wagon

marion-wagon-1996.jpg

------------------------
RAPPORT MARION :
------------------------
Notes de Djé : Ceci est un extrait de mon rapport sur l'affaire Marion, j'ai beaucoup plus d'éléments, du début jusqu'à la possible conclusion de cette affaire mais la divulgation de certains détails nous paraissent pour le moment trop dangereux. Des copies ont été envoyées à différentes autorités. Des noms sont enlevés mais si vous cherchez un peu vous les trouverez facilement. La plupart des informations que j'ai sur cette affaire viennent d'un homme qui se bat depuis des années contre les réseaux et dont on ne parle pas, je lui passe un bonjour amical par la même occasion.

Le 14 novembre Marion est enlevée à Agen. Les parents s'inquiètent immédiatement et préviennent la police qui commence automatiquement les recherches. Très vite le forces de l'ordre comprennent qu'ils n'ont aucune piste, ils demandent alors des affaires de la petite Marion pour les faire sentir aux chiens de la brigade canine  Un des chiens suit rapidement une piste qui s'arrête devant la maison d'un homme qui travaillait dans le bâtiment (un plâtrier), réaction étonnante de la police qui retournera immédiatement dans leur véhicule pour repartir direction le commissariat. La police déclarera par la suite n'avoir aucune piste concernant la petite Marion pourtant le chien s'était bien arrêté devant la maison de cet homme, la personne en question n'a jamais été mis en examen et sa maison n'a jamais été saisit. Les années passent sans qu'aucune pistes ne mènent à la moindre information sérieuse, plusieurs hypothèses : Marion est décédée, Marion est retenue en captivité quelque part, Marion est tombée dans un réseau de trafics d'enfants. 

Cette fameuse maison du type qui travaille dans le bâtiment qui m'interpelle. C'est une piste sérieuse dès le premier jour et la police n'en fait rien du tout ! Il est donc légitime de penser que la personne qui vit dans cette maison est protégé, mais pourquoi un simple type travaillant dans le bâtiment est-il protégé ? Si c'est bien lui qui a enlevé Marion travaille-t-il comme kidnappeur d'enfants ? Prédateur isolé ? Récidiviste ? Antécédents judiciaire ? Rien ne filtre dans la presse si ce n'est des articles qui ont pour sujet les jours qui passent sans récolter de preuves malgré les nombreux appels téléphoniques que reçoivent les forces de l'ordre... Selon certaines personnes que j'ai pu entendre la police n'était pas vraiment à l'écoute et ne vérifiait même pas les différents témoignages. Très vite la "Cellule Marion" se créée avec un numéro à disposition pour les témoignages. Organe créé pour donner l'impression que l'enquête avance mais en réalité à ce moment précis ils sont au point mort et je soupçonne un haut gradé d'être parfaitement au courant de ce qu'il est advenu de la petite (d'ailleurs j'ai son nom).

--------------
Pour résumer :
--------------
14 novembre 1996 Marion disparaît  la police la recherche immédiatement. La brigade canine suit une piste qui s'arrête devant la maison d'un homme travaillant dans le bâtiment, le chien est excité mais la police repart. Les jours passent, rien de nouveau. La cellule Marion est créée. Un haut gradé est au courant et toute une équipe de police s'épuise bêtement dans une enquête qui n'a ni queue ni tête. Aujourd'hui en 2013 les parents de la petite ne savent toujours rien.

-------------
Notes perso :
-------------
Dès le début l'enquête est saccagée par ce haut gradé, l'homme qui dirige toute cette enquête fait exprès de ne pas suivre les bonnes pistes, mettant en place tout un dispositif (cellule Marion) qui ne sert à rien. Pourtant un homme a souvent avertis la gendarmerie d'Agen sur une sérieuse piste, cet homme se nomme Paul-Emile Charlton et il explique savoir qui a enlevé Marion, une coïncidence qui voudrait que ce soit son voisin qui ait enlevé la petite, il en a la preuve et il pense que cet homme est prêt à récidiver. Paul-Emile Charlton envoie donc régulièrement ce qu'il sait sur son voisin mais la police l'ignore totalement, le prenant même parfois pour un guignol alors que la piste Charlton est la plus solide car son voisin travaille justement dans le bâtiment et baigne dans plusieurs petits trafics (fausse licence de taxi...). La piste Charlton est pour moi la plus sérieuse car son homme semble bien avoir récidivé pour l'enlèvement de la petite Estelle Mouzin et le petit Jonathan Coulom.

---------------------
SUITE RAPPORT :
---------------------
Mes investigations sur Agen ont été fructueuses, pourtant, je n'avais pas grand chose à faire et rien ne se serait passé si je n'avais pas rencontré un contact d'une importance capitale. Je devais me rendre sur Agen afin de voir si cet ancien patron de société porno (G.M.) possède bien une maison située sur Agen. Effectivement il y a bien le nom M. sur la boîte aux lettres et le courrier est régulièrement récupéré, il y a donc du passage dans cette bâtisse mais l'endroit semble vraiment peu animé. Cet endroit est surveillé, d'une, par la voisine (le numéro x) qui met des lentilles de contact reptiliennes pour accueillir les gens (je l'ai vu de mes propres yeux) et de deux par une bande de "gitans", plus tard, avec un ami nous serons filés par une voiture et je vais par la suite découvrir que cette voiture qui nous filait est celle de la voisine de l'ancien patron de société porno. Cette maison semble être un relais ou un point de rendez-vous pour G.M qui est censé ne plus être en France. De plus, en face de chez lui se trouve un cabinet de kinésithérapie, autrefois à la place de ce cabinet se trouvait une boîte de nuit qui a fermé parce que beaucoup trop d'histoires ont diabolisé cet endroit, et pour cause : viols, viols en réunion, meurtres, juste en face de chez G.M.... Je n'ai jamais eu besoin de dire aux gens ce que je savais sur cet endroit, chaque fois que j'évoquais le nom on me racontait les mêmes histoires, cet endroit est donc très connu comme étant infréquentable, situé à deux pas de quelques bars également mal fréquentés. 

G.M. est en lien avec un couple qui vit sur Agen, un couple sado masochiste qui organise des soirées de dégénérés dans des clubs. Ils ont une grosse voiture de sport jaune dans laquelle ils se déplacent pour aller aux soirées. Fortement soupçonnés d'être un relais pour la vente d'appartenir à la mafia pédos agenaise, il semble que ce couple brasse beaucoup d'argent. Ce couple connait maîtresse Roxanne, G.M. est un pote de maîtresse Roxanne, pas étonnant que ce petit monde se connaisse. Des gens dangereux.

Quels liens avec Marion ? Compliqué de répondre à cette question mais il est assez simple de comprendre qu'il y a bien une mafia agenaise qui sévit dans le 47, très en lien avec la mafia de Perpignan/Toulouse et la Belgique via maîtresse Roxanne, surtout lorsque tu sais qu'un membre de la famille Prouteau va s'installer dans une jolie maison voisine de celle du couple xxx. Prouteau impliqué dans l'affaire du Coral (et une autre dont on ne peut parler) et que je retrouve sur Agen une fois de plus...
Lors d'une soirée sur Agen j'ai appris qu'un ancien professeur d'échec du nom de Frank xxx s'était suicidé suite à un poids beaucoup trop lourd à porter. Lorsqu'il était enfant, cet homme était prostitué a des hommes en noir qui venaient dans de grosses voitures. Les parents de Frank le vendaient à des hommes fortunés afin que ces derniers le violent, cela a duré des années. Je n'ai pas enquêté sur cette affaire, j'ai simplement recueillis l'histoire synthétisée. Mais à peine avais-je mis les pieds dans Agen, que beaucoup d'histoires venaient à moi. Une jeune fille que j'ai "rencontré" grâce à un ami qui s'est faite violer par une bande de salopards qui n'a jamais été condamné et d'autres histoires "annexes" qui ont tout à voir avec la mafia agenaise, bien impliquée dans l'affaire Marion.

D'après le témoignage de Véronique Liaigre, Marion était gardée un temps par un couple de gouines. Véronique aurait même surpris une conversation entre l'une d'entre elles et un homme, conversation qui parlait de meurtre. Après avoir rencontré mon contact et avoir cherché dans le milieu homo d'Agen, j'ai finis par retrouver tout à fait par hasard -et au moment ou je n'y croyais plus- une des femmes de ce couple. Elle habite en périphérie d'Agen dans une grande maison. C'est une habituée d'un bar situé pas loin de la gare SNCF. Plus tard je l'ai revu dans ce bar avec mon contact, j'ai fait exprès d'élever un peu la voix sur ce que je disais pour voir si je captais son attention. Effectivement elle n'a pas loupé une miette de notre dialogue (nous racontions n'importe quoi, évidemment) et la seule info que j'ai lâché était "je sais que Marion est passée chez un couple de gouines tout proche d'Agen", c'est d'ailleurs à ce moment précis qu'elle a  commencé à me fixer. Après avoir bu mon verre je suis allé au toilettes, quand je suis remonté, Julien, mon contact m'expliqua que la femme s'était levée, lui avait adressé un "au revoir" en fixant son regard et est partie précipitamment au volant d'une Renault 5 bleue. J'ai également deux autres noms impliqués dans cette affaire, des gens déjà impliqués dans d'autres saloperies qui ne pourront pas s'en sortir éternellement. Les ramifications dans le sudn Toulouse/Perpignan/Agen, sont évidentes et crèvent les yeux, néanmoins il est bien compliqué de retracer le parcours de Marion après son passage chez ce couple de gouines. Il semblerait d'après les investigations de Charlton que la petite ait pu terminer dans la maison de Cazères. L'ancien patron de sociétés pornos connait tous les salopards du milieu, qu'il soit sur Perpignan, sur Agen ou ailleurs il se passe toujours des trucs tordus ! Demandez donc aux actrices passées par chez lui...

---------------------------------------------------------------------------------------------------
HISTOIRES ANNEXES LIEES DE PRES OU DE LOIN A L'AFFAIRE MARION WAGON :
---------------------------------------------------------------------------------------------------
Contact : Julien - Agen

Françoise Lassagnet : Devenue chercheuse, elle mit le doigt, en 1997, sur un procédé inédit de clonage d'êtres humains adultes. Se sentant en danger, elle vint le 20 janvier 1998 se réfugier à Agen. Le 28 février 1998, elle était enlevée...
Elle disparait le 28 février et son compagnon, Jean-Louis xxx, apprend que sa compagne est morte le 2 mars 1998 avant même qu'on ne retrouve son corps. Celui qui a annoncé la nouvelle à Jean-Louis est un certain Alain Beaufeist. Lorsque Marion a disparu en 1996 la police est allée spontanément chez lui... Etrange histoire... Lors de la remise du prix de l'Ecole de la Loire dont Jean-Louis est récompensé, Françoise est semble-t-il aperçue par quelques personnes. La personne qui a récompensé Jean-Louis est Jack Lang en personne. La personne ayant le plus enquêté sur la disparition de Françoise Lassagnet est un certain Christian Tomasoni, inspecteur de police, décédé. Beaufeist est protégé, c'est lui qui le dit.

Un jeune qui habitait Granges-sur-Lot, tué par un chauffard à la sortie de sa journée de travail, il était apprenti en boulangerie. Ce jeune avait apparemment des choses à dire sur l'affaire Marion.

--------------
Pour résumer :
--------------
Plusieurs histoires dans Agen et ses alentours : Marion Wagon, meurtre (?) de Françoise Lassagnet, un jeune décédé à Granges-sur-Lot (affaire Marion), Frank xxx, cet endroit et ses sombres histoires en sachant bien que l'ancien patron de société porno y possède une maison,, un charnier d'enfants à Granges-sur-Lot (affaire Marion, d'après le témoignage de Véronique Liaigre), différentes persécutions sur plusieurs personnes qui voulaient mettre leur nez dans l'affaire Marion (mon contact, Julien xxx fait partie des persécutés) + Mafia pédo agenaise composée de plusieurs personnes en lien avec les pédocriminels de Perpignan/Toulouse et de Belgique, je n'aime pas tirer des conclusions hâtives... mais il faut avouer que c'est troublant et forcément pas anodin !

/!\ Archive oubliée: Véronique Liaigre témoigne - Secte sataniste et sacrifices à Agen - JT TF1 2001

http://www.pedopolis.com/blog/archive-veronique-liaigre-temoigne-au-jt-de-tf1-2001.html

lundi 4 mars 2013

EXTRAIT ENQUETE AFFAIRE MARION WAGON 1996

---------------------------------
RAPPORT MARION :
---------------------------------
Notes de Djé : Ceci est un extrait de mon rapport sur l'affaire Marion, j'ai beaucoup plus d'éléments, du début jusqu'à la possible conclusion de cette affaire mais la divulgation de certains détails nous paraissent pour le moment trop dangereux. Des copies ont été envoyées à différentes autorités. Des noms sont enlevés mais si vous cherchez un peu vous les trouverez facilement. La plupart des informations que j'ai sur cette affaire viennent d'un homme qui se bat depuis des années contre les réseaux et dont on ne parle pas, je lui passe un bonjour amical par la même occasion.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 17/03/2013

.

Signaler un lien mort

.

.

Signaler un site web au gouvernement:

https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/images/entete.gif;jsessionid=C729E00957B3A1B23208475646AEEF4D

www.internet-signalement.gouv.fr

.