Welcome to www.crashdebug.fr   Cliquez sur le haut parleur pour que l'ordinateur tente de lire l'article Welcome to www.crashdebug.fr

L'énergie libre, ILLIMITÉE et NON POLLUANTE disponible pour tous !

1 1 1 1 1 Rating 4.20 (5 Votes)
L'énergie libre, ILLIMITÉE et NON POLLUANTE disponible pour tous ! - 4.2 out of 5 based on 5 votes
Pin It Button

J'avais abordé le thème de Nicolas Tesla et de sa machine capable de capter de l'énergie à partir de l'univers, ou encore de Nenki et de sa génératrice à hydrogène. Au final les inventions créées capables de générer de l'énergie viablement semblent avoir été légions et ont toujours eu des destins tragiques. Jusqu'à récemment, où dans ce domaine des plus amateurs aux plus professionnels (DePalma) certains réalisent de vrais exploits qui semblent attirer bien des convoitises, et vous risquez d'être surpris !... Si la France ne fait, hélas, pas partie de cette aventure initiée de par le monde concrètement il y a plus d'UN AN,  et annoncée dans certains journaux, faut-il y voir un lien avec son Alliance Atlantiste ainsi que ses enjeux nationaux tels que Areva, EDF, GDF et Total ? Vous pourrez penser à eux quand vous ferez le plein de précieux pétrole libyen arraché à cette révolution qui tue tant d'innocents, mais le business ne doit pas s'arrêter... Il paraît que c'est une question de survie... En tout cas Voltigeur a décidé de faire le point sur ce passé tumultueux, et l'omerta ne sera plus d'actualité. Et comme vous le verrez, à cause de nos amis et de leurs banques si puissantes, le seul signe d'espoir de désintoxication pour l'humanité semble venir du Japon, qui reste relativement libre à cause de son système bancaire indépendant... Encore une fois je le dis faites des recherches par vous-même, et recoupez l'information.

En ces tristes jours de menace de pénurie du Dieu Pétrole ! on se demande pourquoi les « écolos » ne font pas pression sur les gouvernements, pour promouvoir de véritables recherches sur cette énergie gratuite et non polluante, qu’est l’énergie libre démontrée par Nicolas Tesla ?? Ces mêmes « écolos », qui font la promo des panneaux solaires, ultra polluants, dont la destruction en fin de vie, posent d’énormes soucis de pollution, des éoliennes qui fonctionnent, quand il n’y a pas de vent avec……du courant, Donc reste plus qu’à s’informer. Il est bien évident que « certains » préféreraient que tout cela reste ignoré. Merci à Christian pour le lien ! L’article est long, mais il en vaut la peine ! (citation! « Il n’y a pas de crise de l’Énergie, mais simplement une crise d’Ignorance » B. Fuller]

Exemple le moteur MINOTO voir l’article et descristion

Imaginez un monde avec une énergie abondante, propre, peu coûteuse, les centrales nucléaires, de gaz, les puits de pétrole, les mines de charbon… ont été mises hors d’usages. Un type inhabituel de l’énergie rend tout cela possible. Elle ne vient pas du soleil, du vent, de la pluie ou des marées, ce n’est pas un combustible fossile ou nucléaire prit dans le sol ou par synthèse chimique.

« Encore quelques générations qui passent, et nos machines seront conduites par la force obtenue à n’importe quel point dans l’univers… C’est une simple question de temps et les hommes réussiront à connecter leurs machines aux rouages mêmes de la nature. » – Nikola Tesla

En effet, il a été démontré que le vide contient une énorme quantité d’énergie, proche du zéro absolu (le point zéro), une énergie utilisable en abondance :

L’énergie libre, ou énergie du vide (éther).

C’est une source d’énergie renouvelable disponible gratuitement appelée aussi « énergie du point zéro ». C’est l’énergie électromagnétique contenue dans la trame de l’Univers. Elle est présente dans l’espace et dans la matière. L’énergie libre occupe tout le « vide » qui nous entoure. L’énergie libre représente un paradoxe pour la science contemporaine : ou il existe dans l’univers une force gravitationnelle supérieure aux masses répertoriées, ou il y a une énergie invisible libre qui subirait l’effet d’une pression que l’on pourrait appeler cosmique. La physique quantique tend aujourd’hui à démontrer que chaque mètre cube d’espace autour de nous contiendrait une quantité phénoménale de cette énergie. À ce jour, toutes les techniques qui nous ont été rapportées pour la capter font appel à un principe de déséquilibre temporaire de la structure des ondes électromagnétiques, causant ainsi une transmutation matière/énergie et/ou transfert énergie/énergie…

Les recherches révèlent que cette source d’énergie peut être partiellement convertie en énergie utilisable. Celle-ci serait illimitée et non polluante, et tout comme le vent et le soleil, son utilisation serait gratuite.

Imaginez-vous que cela existe depuis 20 ans: en avez-vous déjà entendu parler? Non, puisque au contraire tout est fait pour enterrer la question.

Il existe beaucoup d’inventeurs indépendants qui ont construit des machines à énergie libre et dont les résultats ont été publiés au grand jour et vérifiés

( à qui nous allons rendre hommage ci-dessous ),

mais comme la communauté scientifique ne comprend pas les principes théoriques sur lesquels reposent ces inventions, elle en ignore tout simplement l’existence. Ainsi, tout va bien.

Et le commun des mortels de se dire : si ça existait, on en aurait entendu parler. Posons alors la question : qui vous en aurait parlé ?

Alors voilà :

Les machines à énergie libre constituent certainement les preuves tangibles de l’existence d’une forme d’énergie totalement ignorée du monde des sciences. Ce sont des machines qui transforment une certaine forme d’énergie non répertoriée par la science moderne, en énergie mécanique bien tangible. Ces machines produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. N’en déplaise à quelques physiciens, cela ne viole pas le sacro-saint principe de conservation de l’énergie car la machine ne crée pas quelque chose qui n’existait pas auparavant, mais elle transforme quelque chose que l’on ne sait pas détecter en quelque chose d’utilisable.

La physique quantique nous a montré que beaucoup de lois physiques qui semblent figées et inflexibles sont en fait violées. Par exemple on découvre que l’univers est constitué de plusieurs dimensions, les particules de matière existent simultanément à plusieurs endroits de l’univers et il est possible de téléporter de la matière à travers de la matière ou de l’information à travers l’univers instantanément… Ainsi le vide de l’univers est rempli d’énergie quantique en des proportions astronomiques et toutes ces informations ne font que donner du crédit aux machines à énergie libre et leur existence réelle.

Si on arrive, en polarisant légèrement ce vide par des phénomènes encore mal expliqués mais basés sur l’électromagnétisme, à récupérer un peu de cette énergie, les machines qui en sont injectées fournissent plus d’énergie qu’elles n’en consomment, elles ne font que « pomper » l’énergie là où elle est …et c’est la nature, présente partout, qui alimente l’énergie du vide.

h-20-2300472-1289422432.jpg

http://www.onnouscachetout.com/themes/technologie/tesla2.php

Depuis l’époque de Nikola Tesla, le public a généralement eu des difficultés à accéder à l’information sur ces transformations d’énergie.

Mais petit à petit ces appareils qui utilisent cette matière pour l’énergie sont maintenant acceptés dans les demandes de brevet, et sont d’ailleurs loin d’être considérés comme impossibles à réaliser par les cartels de l’énergie qui prennent très au sérieux la difficile tâche de désinformer à ce propos…

Et ces découvertes ne peuvent se faire qu’avec un effondrement des lois de la physique telles que nous les connaissons depuis trois siècles.

La planète est dans une véritable impasse énergétique car les réserves de pétrole diminuent rapidement et nous allons tout droit vers des guerres du pétrole qui laisseront peu d’espoir à l’humanité compte tenu des milliers de têtes nucléaires qui seront inévitablement utilisées.

Nous n’avons pas d’autre espoir pour la survie de l’humanité que de développer de nouvelles technologies productrices d’énergie libre de façon à résoudre cette urgence énergétique, qui est aussi une urgence écologique, car la combustion des réserves fossiles de pétrole, charbon et de gaz, pollueront inexorablement la planète jusqu’à un point de non-retour.

Mais le scepticisme scientifique combiné à des plaintes pour harcèlement par les inventeurs, (corruption/rachat de brevets, menaces allant jusqu’à la disparition ou la mort d’inventeurs dans des circonstances troublantes…) rend très difficile que des dispositifs à énergie libre puissent retenir l’attention du grand public ou qu’ils soient évalués pour une production commerciale et de distribution. Pourtant une longue lignée d’inventeurs est apparue pour proposer de telles machines à rendement surunitaire, l’expression surunitaire est la traduction du terme anglais overunity. Le mot désigne un système dont le niveau d’énergie augmente, sans aucune source externe définie, une idée que la science rejette depuis plus d’un siècle au moins.

Les principales pierres d’achoppement ont été la pensée scientifique rigide concernant la violation des lois de conservation de l’énergie, et de puissants intérêts pétroliers de l’énergie opposés à ce que des machines à énergie libre soient sérieusement étudiées.

Malgré tout, une longue succession de ces moteurs à énergie libre ont été développés, et ces faits doivent être diffusés, en raison de leur importance et de leurs conséquences multiples.

Il s’agit en effet d’offrir à notre civilisation la possibilité d’utiliser une nouvelle source naturelle d’énergie inépuisable, et sans effets nuisible sur l’environnement :

Déjà dans les années 1830, Michel Faraday fit la démonstration que l’on pouvait générer une puissance électrique en faisant tourner un disque de cuivre adéquatement connecté dans un champ magnétique, sans qu’il n’y ait proportionnellement une puissance requise à l’axe du disque.

Mais d’où provient ce gain d’énergie ?

Hé bien c’est un nouveau chapitre de la physique qui s’est progressivement ouvert.

Mais la plupart de ces travaux n’ont pas pu être abordés comme ceux des chercheurs subventionnés par des organismes institutionnels, comme le CNRS, le CERN, etc.

Ces chercheurs là étant financés par des fonds publics, ont à rendre des comptes pour justifier de leurs ressources et des budgets alloués à leurs équipes chaque année. Mais les travaux entrepris sur l’énergie libre, la plupart du temps, n’ont à rendre de comptes à personne, les moyens expérimentaux et le coût des demandes de brevets sont souvent assumés par les chercheurs sans aucune intervention extérieure d’aucune sorte, la liberté est donc totale et les choix n’engagent qu’eux-mêmes.

Et cette liste des inventeurs de moteurs électromagnétique à énergie libre, gratuite et non polluante, est une liste qui paraît longue mais qui est pourtant présentée de façon très succincte ci-dessous :

Viktor Schauberger

Les procédés par lesquels la Nature produit de l’énergie sont silencieux, mais ont intrinsèquement un rendement beaucoup plus élevé que nos technologies mécanistes, comme Viktor Schauberger (né le 30 juin 1885 et décédé le 25 septembre 1958) devait le prouver avec ses machines à implosion, d’une puissance prodigieuse. Cette technologie n’émet pas de déchets, ne pollue pas, et ne provoque pas de réchauffement planétaire ou autres dégâts nuisibles aux fragiles écosystèmes terrestres. Il inventa maints générateurs qui fournissaient une puissance de sortie largement supérieure à celle qu’ils absorbaient (puissance d’entrée), des moyens de propulsion pour avions, sous-marins et voitures, différents appareils destinés aux habitations, produisant de l’énergie, du froid ou de la chaleur, et d’autres, remarquables, qui transformaient une eau polluée en eau de source de haute qualité. Hélas, les prototypes en état de marche furent détruits à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et on ne dispose pas de tout leurs plans détaillés.

http://www.econologie.info/share/partager/Viktor_Schauberger_Living_Energies.pdf

William Baumgartner

Du Nouveau Mexique a construit un générateur à implosion basé sur les travaux de Viktor Schauberger. Les premiers tests de sa turbine à eau montrèrent une surunité : plus d’énergie à la sortie qu’à l’entrée. Baumgartner pense que ce surplus d’énergie provient de l’énergie libre.

Leroy-Hatem

- En mai 1945, après 20 années de recherche, le chercheur et inventeur français Leroy-Hatem a découvert la dualité des énergies magnétiques, il a mis en pratique ses théories en élaborant des mécanismes qui fonctionnent selon les principes qu’il énonce :

- Galaxie magnétique

- Planétarium magnétique avec mouvement orbital

- Tracteur magnétique , etc.

Il est également à l’origine d’un système qui dénonce les erreurs de certains principes erronés (Newton, Bohr). Selon de trop nombreux scientifiques, la science est tellement parfaite que la remettre en cause en serait presque blasphématoire. La science ne devrait pourtant-t-elle pas être en perpétuelle évolution. Ne devrait-t-elle pas s’adapter aux faits et aux nouvelles découvertes ?

Walter Russell

Russell était un artiste, musicien, philosophe et auteur adulé. L’Académie des Sciences américaine le récompensa d’un doctorat honoris causa. Il avait découvert en 1927 des méthodes permettant de produire de l’hydrogène à bon marché. En 1990, Ron Kovac, chercheur en chimie, Toby Grotz, ingénieur en électricité, et Tim Binder, médecin naturopathe ont reproduit les découvertes de Walter Russell. Russell a aussi construit un appareil qu’il a nommé Générateur Optique à Dynamo-Russell, qui captait l’énergie libre. Toby Grotz a entrepris des recherches pour retrouver les plans originaux de cet appareil, et le 10 septembre 1961, cet appareil était opérationnel.

Tony Tyson

Directeur de la recherche en cosmologie sur la matière noire et l’énergie du vide (la matière noire constituant 90% de la masse de l’univers).

Dans le domaine de l’astrophysique, en cartographiant le ciel avec des télescopes, on s’est aperçu qu’à peine 1% de la masse céleste nous était visible, les 99% restants demeurant invisibles. C’est ce que les physiciens appellent la matière sombre. Si l’on enlève les corps denses (que l’on peut répertorier dans un espace donné) tels que les planètes, les astéroïdes et autres corps célestes visibles, on estime qu’il reste encore 90% de la matière dite sombre qui deviendrait identifiable uniquement par son effet sur la déviation de la lumière visible émise par le premier 1%, toujours vue avec le télescope. Cette masse de distribution non uniforme joue le rôle d’une lentille gravitationnelle, créant ainsi une vision astigmate du ciel étoilé. Aujourd’hui, grâce à un support informatique fort complexe, on peut rétablir les vraies positions des astres lumineux et en estimer assez exactement la valeur de la masse sombre dite exotique. Il n’y a aucun doute aujourd’hui, plus de 200 000 galaxies ont été étudiés par différents laboratoires d’astrophysiques à travers le monde et ils en tirent tous les mêmes conclusions :
· Matière sombre classique = 9 %
· Matière lumineuse = 1%
· Matière sombre exotique = 90% ou Énergie Libre.

Ken Shoulders

Le Dr Ken Shoulders a découvert dans les années 1980, « les amas de charge » ou charge clusters, ou Electrum Validum (qui signifie charge intense). En 1991, Shoulders a réussi a faire breveter sa découverte aux Etats-Unis en l’intitulant « Conversion de l’Energie en utilisant une Charge de Haute Densité ». C’est la première fois qu’un brevet dit que l’énergie de l’espace (énergie libre) peut être utilisée comme source d’énergie électrique utilisable.

Joseph Newman

Sa machine a un rendement de 800%. Il a fait vérifier son invention par le bureau des brevets américains, qui a conclu, après avoir envoyé une équipe d’ingénieurs bardés d’instruments de mesures, que sa machine fonctionne exactement comme il l’annoncé (c’est même cette équipe qui a calculé le rendement de 800%), sans aucune supercherie d’aucune sorte, ni source d’énergie cachée. Mais, étant donné qu’il n’existe pas de principes physiques reconnus selon lesquels on peut expliquer le fonctionnement de la machine, ce même bureau des brevets l’a informé qu’il ne pouvait donc pas délivrer de brevets. Point final : question réglée. Imaginez donc de quelle curiosité scientifique ils font donc preuve? Devant l’insistance de l’inventeur qui se bat depuis 18 ans pour faire reconnaître son invention, une commission d’étude composée de physiciens compétents s’est réunie en présence de Mr Newman, mandatée par les organismes officiels pour désavouer son invention, mais c’est le contraire qui s’est passé. Les scientifiques étaient tellement intéressés par les résultats de Mr Newman ainsi que par son modèle théorique, que la petite réunion d’une heure qu’ils avaient prévue s’est vue durer de nombreuses heures, et beaucoup voulaient trouver des moyens pour creuser la question. Ces conclusions n’étant pas celles qui avaient été espérées par les instigateurs de la réunion, ils ont dé mandaté la commission et ont rédigé leur propre conclusion : sans intérêt. Il émigra au Japon pour continuer ses travaux.

http//www.josephnewman.com/

Bruce de Palma

Mr Bruce De Palma, un physicien a conçu une machine à énergie libre. Il s’est vu confisquer son invention par les autorités officielles parce qu’il s’en servait pour alimenter en énergie électrique toute sa maison gratuitement. Interdiction lui a été faite. Il a dû aller lui aussi travailler avec des Japonais, qui travaillent actuellement avec lui à perfectionner un défaut de surchauffe de son moteur à énergie libre, qui ne peut pas fonctionner de manière continue opérationnellement. De Palma s’était aperçu qu’un objet puisait de l’énergie dans l’espace en tournant. Après de nombreuses recherches, il finit par concevoir une machine appelée N-Machine, utilisant des aimants superpuissants pour obtenir de l’électricité. Des tests en 1980 ont montré que le générateur produisait plus d’énergie qu’il n’en consommait.

http://depalma.pair.com/

Thomas Bearden

Tom Bearden, ingénieur en physique nucléaire, lieutenant-colonel à la retraite de l’armée américaine, a à son actif plusieurs publications dans le domaine de l’énergie du point zéro, des potentiels scalaires, de phénomènes exotiques de l’électrodynamique. Il possède aussi plusieurs brevets de machines « over-unity »…

www.cheniere.org

Vous pourrez lire sur le post.fr, tous les chercheurs qui ont travaillé et mis au point des moteurs qui fonctionnent à l’énergie libre et il y en a beaucoup !

On se demande pourquoi la science qui devrait être en constante évolution est si figée, sur ces recherches… Ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas, que ça n’existe pas !

Source : Les incontournable Moutons Enragés, Le Post

Informations complémentaires :

Ovni007 : Le moteur Minato à énergie libre vendu en supermarché
Conspirovniscience.com : Les machines à énergie libre
Tribune de Genève : L'énergie libre : une énergie gratuite et non polluante

 

Vous êtes ici : Home Arrow Dossiers Arrow L'énergie libre, ILLIMITÉE et NON POLLUANTE disponible pour tous !
Cliquez sur le haut parleur pour que l'ordinateur tente de lire l'article