(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)
Une majorité des Français demeurent sceptiques quant aux explications de Nicolas Sarkozy, dans les médias, à la suite de sa mise en examen pour corruption, notamment. 
 
Sarkothon 04 07 2014

Nicolas Sarkozy, mis en examen pour corruption, notamment, a fait un pas de plus vers son retour en politique, en menant une violente contre-attaque contre la justice, lors de son intervention, mercredi, au JT de 20 heures de TF1 et sur Europe 1. 

Plus d'un Français sur deux, soit 52%, n'a toutefois pas été convaincu par les explications avancées lors de sa prestation, selon un sondage Harris Interactive pour LCP, publié jeudi. Les interrogés les plus critiques se retrouvent naturellement parmi les sympathisants de gauche, dont 89% n'ont pas été convaincus par son allocution, et au Modem (74%); quand les proches de la droite -80% et jusqu'à 94% de ceux de l'UMP- se déclarent à l'inverse massivement acquis à la cause de l'ex-président. 

>> A lire aussi : Les proches de Sarkozy ont dégainé leur soutien sur Twitter

Seul un sondé sur trois considèrent l'ancien chef de l'Etat "honnête" (+1 par rapport à octobre 2013), 73% "dynamique" (-2 par rapport à octobre 2013) et 40% considèrent qu'il dirigerait bien la France, s'il était à nouveau président de la République.  

Les principaux éléments mis spontanément en avant par les personnes ayant jugé positivement son intervention s'articulent autour de l'"acharnement politique", dont ce dernier serait victime. A l'inverse, les plus critiques évoquent la "multitude" des affaires dans lesquelles l'ancien Président est cité.  

Avec Fpa

Enquête réalisée en ligne, du 2 juillet -après 20h45- au 3 juillet 2014, sur un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française âgée d'au moins 18 ans, à partir de l'access panel Harris Interactive. 


Source : Lexpress.fr

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Comment Nicolas Sarkozy pourrait faire annuler sa mise en examen...