5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Le parquet antiterroriste confirme qu'Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats était bien la cible de l'assaut en cours à Saint-Denis.

GIGN 18 11 2015 Jpg

- Une intervention du Raid est en cours cette nuit à Saint-Denis

- Les hommes présents à Saint-Denis sont liés aux attentats

- Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats était bien la cible de l'assaut en cours à Saint-Denis0

- Deux terroristes sont morts dans l'assaut, dont une femme

RETROUVER AUSSI NOTRE DOSSIER SUR LES ATTENTATS DE PARIS

 

8h50 : "ils voulaient juste de l'eau et faire la prière" raconte l'homme arrêté qui dit avoir hébergé les forcenés

Selon l'AFP, parmi les personnes interpellées par les policiers se trouve un homme qui dit avoir hébergé deux personnes "qui venaient de Belgique" dans l'appartement de Saint-Denis.

"Un ami m'a demandé d'héberger deux de ses potes pour quelques jours", a raconté cet homme. "J'ai dit qu'il n'y avait pas de matelas, ils m'ont dit 'c'est pas grave', ils voulaient juste de l'eau et faire la prière. J'ai rappelé mon ami. Il m'a dit qu'ils venaient de Belgique".

8h45 : un habitant blessé

Selon Le Parisien, un habitant a été légèrement blessé alors qu'il se trouvait à sa fenêtre.

8h39 : une nouvelle vidéo de l'assaut à Saint-Denis

 

8h36 : un deuxième homme retranché ?

Selon plusieurs sources, les forcenés à l'intérieur de l'appartement à Saint-Denis seraient deux.

8h34 : Christiane Taubira se félicite

"Depuis plus de deux ans, il y a une mobilisation permanente des services de police, du parquet, et de nos magistrats du siège, c’est-à-dire des juges d’instructions, une mobilisation permanente pour éviter, pour détecter, pour repérer, pour anticiper. Et nous avons réussi à démanteler des réseaux et à éviter des passages à l’acte", a dit la ministre de la Justice sur Europe 1 ajoutant "c’est un souci absolu, permanent que nous avons. Les moyens ont été mis en place, les moyens législatifs. Nous avons augmenté les pouvoirs d’enquête, le recours à des techniques spéciales. Une réalité d’attentats empêchés donc de vies sauvées."

8h31 : Réunion de crise à l'Elysée

François Hollande se réunit à l'Elysée avec Manuel Valls et Bernard Cazeneuve pour évoquer l'opération en cours.

8h28 : un terroriste en fuite ?

Selon Le Parisien, "les ponts qui passent sour l'autoroute sont activement surveillés par l'armée, l'une des personnes visées dans le squat de la rue de la République aurait pu s'enfuir". 

8h21 : opération en cours, un forcené retranché

Sur Twitter, la police nationale a demandé aux passants et habitants de Saint-Denis de continuer à respecter les consignes de sécurité car l'opération du Raid est toujours en cours. Un forcené toujours retranché.

8h17 : le bilan provisoire

=> trois policiers du RAID blessés, trois interpellations, deux assaillants tués dont une femme qui a actionné sa ceinture d'explosifs

8h10 : 2 arrestations confirmées

Selon des sources policières confirmées, deux interpellations ont eu lieu lors de l'opération antiterroriste en cours à Saint-Denis. 

8h07 : des perquisitions en Ariège et à Toulouse

Des perquisitions administratives étaient en cours mercredi au petit matin en Ariège, à Toulouse et dans une autre commune de Haute-Garonne, a annoncé l'AFP. La gendarmerie et le Raid sont intervenus dans l'Ariège, au Mirail et dans la commune de Montrejeau, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Toulouse.

8h03 : D'après plusieurs sources, trois policiers du Raid auraient été légèrement blessés

7h59 : une femme et un homme morts dans l'assaut

Deux forcenés sont morts dont une femme qui s'est fait exploser, selon des sources policières à l'AFP, qui précisent qu'un suspect est encore retranché dans l'appartement.

7h57 : l'assaut serait terminé

Selon RTL, les hommes du Raid sont rentrés dans le bâtiment du 48 rue de la République pour le sécuriser et l'inspecter. Christiane Taubira confirme que l'assaut est en train de se terminer.

7h50 : les habitants de Saint-Denis doivent rester chez eux

La préfecture de police recommande aux habitants de Saint-Denis de rester chez eux.

7h45 : "la population est traumatisée" selon le maire adjoint de Saint-Denis

"J’ai été, comme beaucoup d’élus, appelé à 4h30 par des habitants qui étaient paniqués. Cette population est traumatisée, comme beaucoup de Français, par les attentats de vendredi, mais peut-être encore plus en raison des trois attentas que notre ville a connu vendredi soir" ", témoigne Stéphane Peu, maire adjoint de Saint-Denis sur Europe 1

7h40 : l'armée déployée sur la zone

L'armée a également été déployée afin de sécuriser l'intervention policière : deux compagnies d'une centaine d'hommes viennent d'arriver sur zone. 

7h35 : des morts selon plusieurs médias

Selon BFMTV, une femme se serait faite exploser lors de l'arrivée des hommes de la BRI. Un autre homme retranché aurait été abattu par un sniper. Europe 1 annonce trois morts et trois interpellations

7h28 : de nouvelles explosions

7 ou 8 nouvelles explosions à Saint-Denis ont lieu. Les coups de feu reprennent. Agitation dans le quartier. Des salves importantes sont échangées. 

7h26 : c'est le calme depuis une heure

La situation est tendue à Saint-Denis. Le quartier est plongé dans le silence depuis environ une heure. Les écoles et collèges du centre-ville de Saint-Denis resteront fermés aujourd'hui en raison de l'opération antiterroriste en cours, nous indique la préfecture

7h23 : les échanges de tir entendus

 

7h20 : l'opération vise Abdelhamid Abaaoud cerveau présumé des attentats de Paris

Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris, est bien la cible de l'assaut à Saint-Denis, confirme une source policière.

7h15 : au moins un mort

Au moins une personne est morte dans l'opération antiterroriste en cours à Saint-Denis, indique une source proche de l'enquête.

7h00 : un assaut en cours à Saint Denis

> Une fusillade a éclaté à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) au nord de Paris, cemercredi 18 novembre. Ces de tirs ont eu lieu lors d'une intervention de police, selon l'AFP qui cite les pompiers et une source proche de l'enquête, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. Selon Le Parisien, une intervention du Raid était en cours depuis 4h30. "A 5 heures, on entend encore de nombreuses détonations dans la nuit dionysienne", précise le quotidien. 

BFMTV affirme que l'homme visé par l'opération du Raid est Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de Paris. Ce jeune Belge, qui est l'une des figures les plus connues parmi les jihadistes francophones, se trouvait aux dernières nouvelles en Syrie. Il serait en ce moment retranché dans l'appartement de Saint-Denis visé par la police, indique la chaîne.

Il y "aurait deux morts et un troisième à confirmer" parmi les personnes visées par les policiers du RAID, indique une source policière au Monde, "car aucun bilan définitif n'est possible tant que l'opération se poursuit". Des hommes seraient cependant toujours retranchés dans un appartement visé par les policiers, indiquent des sources policière et judiciaire à l'Agence France presse.

La RATP informe que la circulation du métro est interrompue entre Saint-Denis Université et Saint-Denis - Porte de Paris pour des raisons de sécurité. De même, la circulation des tramways T1 et T8 est coupée.

 

Source : Atlantico.fr

Informations complémentaires :

 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow EN DIRECT - Attaques terroristes de Paris : deux terroristes tués dans l'assaut donné à Saint-Denis, des hommes encore retranchés