1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Ce n'est pas le moment d'avoir la mémoire qui flanche (Informations complémentaires). Du reste, 79% des Français(es) n'ont pas oublié le dernier mandat de Nicolas Sarkozy et n'en veulent pas pour 2017

Sarkozy 2017 24 08 2016

Nicolas Sarkozy vient d’annoncer sa troisième candidature à une élection présidentielle, celle de 2017 et pour cela il publie un livre de plus : « Tout pour la France » où il chasse sur les terres du Front national, avec une politique éculée façon Ronald Reagan et Margaret Thatcher.

On ne croyait pas qu’après le lourd échec de son quinquennat 2007-2012, et avec tous les dossiers  qu’il a sur le dos, il oserait réessayer de nuire. Hé, bien si !

Il refait le coup de « j’ai changé » mais c’est incontestablement le même et en pire ! Voyez plutôt :

- Suppression des 35 heures : « Il n’y aura plus une durée unique du travail hebdomadaire».

- Aggravation de la loi El Khomri, et priorité absolue à la négociation d’entreprise contre la loi, les branches et le « paritarisme ».

- Retraite à 64 ans à partir de 2025.

- Casse brutale et définitive de la fonction publique et services publics : non remplacement d’un fonctionnaire sur deux : il ne propose rien de moins que de réduire l’investissement public de 150 milliards. Autant d’argent en moins pour la santé, l’école la justice, les collectivités locales.

- Baisse drastique des dépenses publiques et inscription dans la Constitution d’un plafond de 50 % pour celles ci.

- Abrogation de l’impôt sur la fortune, baisse de 10 % l’impôt sur le revenu.

- Référendum après les législatives : suppression d’un tiers des parlementaires, restauration du cumul des mandats.

Cela se résume : casse du service public, de la protection sociale, tout pour les riches privés, pour l‘oligarchie et contre la démocratie.

Ce retour de Sarkozy serait l’aggravation de la crise, des inégalités, du chômage, de l’austérité antisociale.

Raison de plus pour en appeler à tous les candidats de gauche : face au candidat unique que prépare la droite, il nous faut un candidat unique pour une politique de gauche alternative.

Et pour cela, il nous faut passer par une grande primaire de toute la gauche et des écologistes, en décembre ! Ainsi nous aurons une plateforme alternative commune, et nous choisirons démocratiquement un candidat unique qui nous ressemble et nous rassemble. Il n’y a pas d’autre voie si nous voulons être au rendez-vous de 2017 en position de l’emporter.

Gérard Filoche,

mardi 23 août 2016

Source : Filoche.net

 

Informations complémentaires :

 

 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Sarkozy menace de revenir – L’antisocial au cœur !