5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Moi, tout ce que je retiens, c'est que tout ces exilés fiscaux ont quand même eut la protection de l'État pendant des années....

Paris a demandé à la Suisse de lui fournir l’identité de personne domiciliées en France et détenant des comptes au sein de la banque UBS, révèle Le Parisien-Aujourd’hui en France dans son édition du lundi 26 septembre.

En juillet, l’établissement bancaire avait fait savoir qu’il allait devoir transmettre des informations aux autorités helvètes à la suite d’une demande d’assistance administrative internationale en matière fiscale émise par Bercy en mai. Cette requête concerne des comptes liés à des clients actuels ou anciens, domiciliés en France, sur la base de données datant de 2006 et 2008.

Lire aussi :   Chez UBS, l’art maîtrisé de bien chasser le riche

Le quotidien publie des extraits de la lettre adressée, le 11 mai, par les autorités fiscales françaises. On y apprend que Paris veut connaître le nom des propriétaires de « plus de 45.161 numéros de comptes différents ». « Les actifs figurant sur ces listes s’élèvent à plus de 11 milliards de francs suisses [10 milliards d’euros], ce qui peut représenter plusieurs milliards d’euros de manque à gagner pour le Trésor », justifie la lettre de la Direction générale des finances publiques.

Selon Le Parisien, Bercy a déjà identifié 4.782 comptes et cherche désormais à connaître les propriétaires des 40.379 restants. La demande du fisc se fonde sur des informations reçues des autorités allemandes, qui ont réalisé plusieurs enquêtes sur des questions fiscales ces dernières années. Certaines données liées à des clients d’UBS en Suisse ont été saisies au cours de ces investigations et ont été transmises à d’autres pays européens.

Lire aussi :   D’UBS aux « Panama papers », une décennie de scandales financiers (et ce qu’ils ont changé)

 

Source : Le Monde.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Traqués !
Crashdebug.fr :
 
UBS 26 09 2016

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow La France réclame à la Suisse l’identification de quelque 45.000 comptes chez UBS