5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Ça aussi, avec une réelle volonté politique, ça serait tellement simple à résoudre... (vidéo ci-dessous)

A l’issue de la manifestation de 300 retraité-e-s dans les rues de Lorient nous avons appris que Monsieur Eckert, secrétaire d’Etat en charge du budget avait annoncé une non-revalorisation des pensions au 1er octobre 2016.

Il l’a justifié en s’appuyant sur les dispositions contenues dans la loi de Finances du 29 décembre 2015 sous prétexte de l’évolution de l’indice moyen des prix inférieur à 0,1 % sur un an. Ce faisant Monsieur ECKERT oublie que si le gouvernement avait appliqué au 1er octobre 2015 le dispositif instauré par la Loi du 20 janvier 2014  (repris dans l’article L 161-23-1 du Code la Sécurité Sociale) c’est une revalorisation de 0,9 % qui aurait dû être appliquée et non pas 0,1%. Pour ne revaloriser les pensions que de 0,1 % le gouvernement s’est appuyé sur un projet de texte qui n’était pas encore voté.

Ainsi le gouvernement fait la démonstration qu’il n’applique pas des dispositions législatives lorsqu’elles ne lui conviennent pas. Les retraité-e-s n’auront eu que 0,1% de revalorisation de leurs pensions entre le 1er avril 2013 et le 30 septembre 2017. Et dans le même temps beaucoup ont vu leurs revenus disponibles sérieusement amputés avec la suppression de la demi-part en impôt sur le revenu pour les personnes vivant seules ayant élevé au moins un enfant et l’imposition des majorations de pension pour les parents de 3 enfants et plus. C’est scandaleux ! 

 

Source : l'Humanité.fr 

Information complémentaire :

Crashdebug.fr :

Retraites 30 09 2016
Dans les rues de Paris, ils étaient 5.000 manifestants selon les syndicats, 1.100 selon la
police. © Maxppp Nicolas Kovarik
 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Non-revalorisation des retraites au 1er octobre : ils ont osé...