5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (9 Votes)

Comme on vous l'a dit souvent, tout ceci est un hold-up organisé. La limite des 3% de déficit n'a aucune base mathématique, elle a été écrite en urgence sur un bout de table. Notre endettement est dû à la trahison de notre gouverment depuis Pompidou en 1973, Michel Rocard l'avait avoué, ce qui permet tranquillement aux Américains de nous extorquer tout notre pays par appartements... Écoutez la vidéo ci-dessous et regardez les liens en informations complémentaires en bas d'article.

Amicalement,

f.

Click to download in MP4 format (30.59MB)

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Pour information, la lettre STRATEGIES du mois de Juin est disponible dans votre espace lecteur (en haut du site Insolentiæ) en téléchargement. Je vous ai réservé et préparé tout un dossier spécial consacré aux guerres pour l’énergie qui déchirent la planète, ainsi que quelques conseils de placements qui vont avec. Je vous souhaite une excellente lecture.

Ce qui est effrayant c’est d’avoir tort même quand on a raison.

Le poids du mensonge et de la calomnie sont terribles

Lorsque j’affirmais, il y a plusieurs mois, qu’il n’y avait pas de dynamique économique susceptible de faire augmenter les recettes fiscales et donc de permettre de maîtriser ou au moins de respecter la très pudique « trajectoire des finances publiques », ni non plus de faire baisser le chômage, je n’ai jamais manqué de bonnes âmes pour m’expliquer, parfois en termes forts peu sympathiques ou bienveillants, que je ne comprenais rien et que de surcroît j’étais pessimiste.

L’insulte suprême étant de me réduire à mon état d’amateur de métaux précieux. Pensez-donc, si ce monsieur (avec un petit m) nous invite à acheter de l’or c’est parce qu’il en vend !

Je ne vends pas d’or mais conseille d’en acheter. Et il ne vient pas à l’esprit de ces joyeux histrions que si je conseille d’en acheter, ce n’est pas parce que j’en vends mais parce que la situation économique est désastreuse… Tout simplement.

Mais calomniez, calomniez, il en reste toujours quelque chose.

Bref, finalement avec le temps va, tout s’en va ! Et on se rend compte qu’en réalité les mensonges sont de plus en plus importants !

Quand il faut faire croire que tout va bien pour se faire réélire, vous ne manquerez pas de volontaires pour cacher la vérité.

Puis une fois les élections passées, les électeurs manipulés, et qu’il ne faut plus justifier un bilan mais des réformes délicates et peu populaires, d’un coup, d’un seul tout ira encore plus mal !

Résultat : ce que l’on n’avait pas le droit de dire non seulement doit être dit, mais surtout répété et amplifié.

La finalité n’est d’ailleurs par meilleure. C’est une manipulation comme une autre. Seul l’objectif de la manipulation change.

Déficit 2017 : rapport accablant de la Cour des comptes

« L’audit de la Cour des comptes sur l’état des finances publiques s’annonce saignant. Les magistrats de la rue de Cambon s’apprêtent à dénoncer une situation budgétaire dégradée dans leur rapport dévoilé jeudi.

Le déficit 2017 devrait être évalué à 3,2 % du PIB contre un objectif initial de 2,8 %, selon les informations du Canard enchaîné et des Échos.

Soit un dérapage de plus de 8 milliards d’euros. La France s’est engagée auprès de ses partenaires européens à revenir sous 3 % de déficit à la fin de l’année, après avoir déjà obtenu deux délais depuis 2009. Ce qui nécessiterait de trouver une somme moins importante, comprise entre 4 et 5 milliards d’euros d’économies d’ici décembre. »

Pour la Cour des comptes, le budget est même « insincère »… ce qui veut bien dire ce que cela veut dire.

De plus, au même moment, des chômeurs ont porté plainte pour « formations bidon » de Pôle Emploi à leur égard… car pour faire faussement baisser le chômage, le gouvernement a décidé d’envoyer tout le monde en formation… mais il n’y avait tout simplement pas assez de places dans des institutions sérieuses. On ne passe pas de 100.000 formations annuelles à 500.000 comme ça, juste en disant « on va former ». Alors il était évident que tout cela ne servirait à rien si ce n’est à faire baisser les chiffres du chômage pour pouvoir enfin proclamer « j’ai réussi à inverser la courbe du chômage ». Mensonge, mensonge et mensonge.

Vers l’habillage de la fin des promesses de campagnes !

Et cet article du Point que je vous cite depuis tout à l’heure de poursuivre « mais c’est en 2018 que les vraies difficultés devraient commencer. C’est sans doute pour l’année prochaine que l’audit de la Cour des comptes va révéler le plus de mauvaises surprises. Ce qui obligerait Emmanuel Macron à reporter, voire à annuler, certaines de ses promesses de baisses d’impôts ou d’augmentation de dépenses formulées pendant la campagne »…

Ho… Zut alors, on va charger la barque, pour impressionner les messieurs et mesdames Michu de France et de Navarre, pour qu’ils puissent tous entonner le futur mantra gouvernemental de la rigueur et de l’austérité : « Les caisses sont vides, on vient de le découvrir, non seulement on ne peut pas baisser les impôts mais en plus il va falloir les augmenter… »

Le seul petit problème c’est que cela fait au moins 10 ans que l’on sait que nous allons droit vers le précipice et plusieurs années que tout le monde sait que la France est un mort-vivant budgétaire.

Nous sommes en faillite.

Le plus gros mensonge est de faire croire depuis des années que l’on pourra s’en sortir sans souffrir.

L’heure des comptes vient sans doute de sonner.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source : Insolentiae.fr

Informations complémentaires :

Bercy 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Le gouvernement a menti. Rapport accablant sur le déficit de l’État !! - L’édito de Charles SANNAT