5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

On vous en a déjà parlé, mais les gens sont déjà tellement abrutis qu'ils ne semblent pas comprendre ce qui se passe... Pour information cela fait 30 ans que l'on sait que les pertubateurs endoctriniens sont nocifs... 30 ans ! Et en 2017, l'Europe n'est toujours pas capable de les interdire... ??? Remarquez, comme ça les gens ne réfléchissent pas sur le bien-fondé de l'Union européenne, et puis ils ont des programmes télévisés adaptés à leur handicap comme « Touche pas à mon poste... »

Heureusement, pour les autres, il reste... Internet ! (pour combien de temps.... ? )

Update 07.09.2017 : 

Update 15.11.2017 :

f.

QI 26 07 2017

Plusieurs études scientifiques démontrent que le quotient intellectuel moyen a dangereusement diminué dans les pays occidentaux ces quinze dernières années.

Après un siècle d'augmentation généralisée de la moyenne des quotients intellectuels, notamment liée à l'amélioration des conditions sanitaires et sociales au cours du XXe siècle, la tendance semble s'inverser. A en croire plusieurs études publiées dans la revue Intelligence, le QI moyen de la population baisserait en effet de manière spectaculaire depuis une quinzaine d'années.

Alors que les Britanniques auraient en moyenne perdu 14 points de QI depuis la seconde révolution industrielle, les Français auraient eux accusé une chute de 3,8 points entre 1999 et 2009. Plusieurs causes sont avancées pour expliquer ce retournement, sans pouvoir toutefois mesurer leur poids relatif dans ce phénomène, rapporte Les Échos

Les perturbateurs endocriniens pointés du doigt

La première explication serait que les personnes bénéficiant d'un quotient intellectuel élevé auraient tendance à faire de longues études, repoussant ainsi l'âge de leur premier enfant, et réduisant ainsi le nombre d'enfants qu'ils ont par rapport aux couches plus défavorisées de la population. Leur représentation au sein de la population globale s'amoindrirait donc au fil du temps. Une hypothèse notamment mise en avant par une étude génétique menée sur plus de 100.000 Islandais nés entre 1910 et 1990 et parue en décembre 2016 dans la revue PNAS.

Autre facteur : la prolifération des perturbateurs endocriniens, dont certains entravent l'action de l'iode, qui joue un rôle primordial dans le développement du cerveau. L'industrie chimique pourrait par ailleurs être partiellement responsable de la baisse du quotient intellectuel moyen, avec le développement de molécules dites halogénées, qui "interfèrent avec le système thyroïdien et l'empêchent d'orchestrer harmonieusement le développement du cerveau", explique Barbara Demeneix citée par Les Échos.

Enfin, l'augmentation de la consommation de haschisch pourrait également jouer un rôle. Les études ont en effet montré que, contrairement à d'autres drogues comme la cocaïne par exemple, sa prise répétée a un impact négatif sur le cerveau. Les consommateurs réguliers auraient ainsi en moyenne 8 points de QI de moins que les autres.

 

Source : BFMTV.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Agenda 21
Crashdebug.fr :

 

 

 

 

 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Les Français auraient perdu 3,8 points de QI en 10 ans