1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

En terme plus direct, cela s'appelle de la CENSURE. Ces émissions avec Cash Investigation sont les seules à défendre les citoyens, avec la baisse des moyens des associations de consommateurs. On voit bien que le gouvernement Macron veut livrer pieds et poings liés les Français(es) aux multinationales et autres lobbies, la honte n'est pas sur France Télévision, mais sur Emmanuel Macron, qui, au lieu de défendre les Français les enfonce toujours un peu plus chaque jour.

France Television 13 12 2017

Inquiets de la préservation des moyens de l’information à France Télévisions, les salariés du groupe ont voté ce mardi 12 décembre à 84% des voix une motion de défiance contre la présidente du groupe, Delphine Ernotte.

Le feu couve depuis quelque temps au sein de la grande maison. Mais depuis l'annonce notamment de suppressions de postes dans les magazines phares de l'information sur France 2, Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévisions, était directement menacée par une motion de défiance, qui a été soumise au vote des salariés ce mardi 12 décembre. Celle-ci a été adoptée à 84% des voix, a annoncé la Société des journalistes (SDJ).

Les salariés étaient appelés à se prononcer sur la question suivante : "Faites-vous confiance à Delphine Ernotte pour préserver la qualité et les moyens de l’information à France Télévisions ?" Ce geste visant à protester contre la baisse l'an prochain des moyens et des effectifs alloués à l’information sur les chaînes du service public. Le gouvernement a en effet décidé fin septembre de réduire de 50 millions d'euros le budget du groupe public en 2018, à 2,57 milliards d'euros, par rapport à son contrat d'objectifs et de moyens conclu avec l'ancien exécutif.

30 équivalents temps plein supprimés en 2018

Fin novembre, la direction avait reculé sur ses premières pistes d'économies, faisant savoir à la rédaction sa décision de maintenir le rythme actuel de diffusion des magazines Envoyé Spécial et Complément d'enquête, que le groupe avait envisagé de réduire pour faire face aux coupes budgétaires.

Le directeur de l'information avait toutefois annoncé que 30 ETP (équivalent temps plein) seraient tout de même supprimés en 2018 sur les 1.340 postes du département information à France Télévisions, dont 3 ETP pour les magazines d'info. "Ce cadre nous impose de maîtriser nos effectifs qui sont aujourd'hui de 1.340. Ces effectifs devront être réduits (...) au cours de l'année en réinterrogeant nos modes de fonctionnement et nos méthodes de travail", explique Yannick Letranchant, rappelant que "tous les secteurs de l'entreprise contribuent à l'effort collectif".

 

Source : Marianne.net

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow France Télévisions : une motion de défiance adoptée contre la présidente Delphine Ernotte