1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Muriel Pénicaud passe sous le seuil de déclenchement du nouvel impôt sur la fortune...

Update 05.01.2018 : La ministre du Travail, Muriel Pénicaud va investir dans un fond solidaire ce qu'elle ne paie plus en ISF (FranceTvInfo.fr)

Penicaud ISF 03 01 2017
Muriel Pénicaud à Paris, le 21 novembre 2017. ( AFP / BERTRAND GUAY )

Muriel Pénicaud possère le plus gros patrimoine de tous les membres du gouvernement. C'est donc elle qui, sans surprise, va le plus bénéficier de la réforme de l'ISF. Selon Libération, la ministre du Travail va économiser 62.000 euros d'impôts. Une situation dénoncée mercredi 3 janvier par le député LFI Alexis Corbière.

UNE RÉFORME POUR LES "ULTRAS RICHES"

"J'ai vu que madame Pénicaud a gagné 62.000 euros, ce qui représente quand même plusieurs années de smic, uniquement avec cette réforme", a dénoncé Alexis Corbière sur LCI. "Ils gouvernent pour certaines personnes, mais pas pour l'ensemble du peuple", a-t-il encore dit, fustigeant une réforme "qui va profiter aux ultrariches."

Selon Libération, qui a fait appel à un avocat fiscaliste pour estimer l'impact de la réforme de l'ISF en se basant sur les déclarations de patrimoine des ministres, Muriel Pénicaud va en effet payer 62.000 euros de moins que ce qu'elle aurait dû avec l'ancienne formule.

PLUS IMPOSABLE

La ministre possède un patrimoine d'environ 7,7 millions d'euros, composé avant tout de contrats d'assurance vie et de liquidités (5,9 millions d'euros), mais de peu de propriétés immobilières. Or, ce sont justememt les premiers qui étaient taxés au titre de l'ISF, et qui ne le seront plus.

D'après les caculs de Libération, grâce à la réforme de l'ISF, Muriel Pénicaud passe sous le seuil de déclenchement de l'impôt, et n'est donc tout simplement plus imposable.

3,2 MILLIARDS DE MANQUE À GAGNER

L'ISF, qui touche aujourd'hui 351.000 foyers dont le patrimoine dépasse 1,3 million d'euros, sera transformé en "impôt sur la fortune immobilière" (IFI), de façon à inciter les épargnants aisés à investir dans les entreprises. Cette réforme devrait entraîner un manque à gagner de près de 3,2 milliards d'euros pour l'État. En 2016, l'ISF a rapporté près de 5 milliards.

Les députés ont augmenté la taxation de certains biens de luxe. Ils ont taxé les propriétaires de grands bateaux de plaisance, augmenté la taxe sur la cession des métaux précieux et créé une taxe additionnelle pour les voitures de sport. Mais le tout ne devrait rapporter qu'entre 40 et 50 millions d'euros.

 

Source(s) : Boursorama.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :


Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow La ministre du Travail Muriel Pénicaud va économiser 62.000 euros grâce à la réforme de l'ISF