5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

FRANCE : ... vivre avec 2000€/mois seul ou 3000€/mois en couple ... dépenses contraintes 61% du budget

Taxation en tout genre (charges sociales et fiscales) et prix du logement sont les postes de dépenses les plus lourds pour nous tous

http://www.leparisien.fr/societe/vivre-en-france-avec-2-000-euros-ils-racontent-leurs-fins-de-mois-difficiles-22-11-2018-7950426.php

Contributeur Anonyme

Depenses Contraintes 24 11 2018

Les dépenses contraintes représentent 61% de leur budget en 2018, contre 58,8% en 2012. Un Français sur deux n'est pas à l'aise avec ses revenus.

Voilà qui devrait donner du grain à moudre à ceux qui s'inquiètent du pouvoir d'achat des ménages. Les Français estiment que leurs marges de manœuvres financières se resserrent, selon une enquête publiée mardi par BNP Paribas Personal Finance et réalisée auprès de 11.000 foyers par TNS Sofres.

Entre 2012 et 2018, la part des dépenses incompressibles ou difficiles à diminuer est passée de 58,8 à 61% du budget des sondés. Ces dépenses comprennent les loyers, les mensualités de crédits, les impôts ou encore les abonnements de téléphone et de transport. « Ces charges-là ne prennent pas en compte le carburant ou les dépenses de santé qui pèsent avec l'augmentation de l'espérance de vie », souligne Cécile Gauffriau, chez BNP Paribas Personal Finance.

Un Français sur deux n'est pas à l'aise avec ses revenus

Les ménages les plus modestes sont ceux pour qui les « dépenses contraintes » pèsent le plus. Ces charges représentent 68,6% du budget des foyers dont les revenus nets mensuels sont inférieurs à 1300 euros, contre (65,7% en 2012). Même les foyers plus aisés voient leurs contraintes financières augmenter par rapport à 2012. « Le logement a pris une part très importante dans le budget des ménages, d'autant qu'il y a de plus en plus de familles éclatées », explique Cécile Gauffriau.

Dans l'ensemble, un Français sur deux (50,1%) n'est « plutôt pas » ou « pas du tout » à l'aise avec ses revenus actuels. Paradoxalement, la part de Français s'estimant dans la gêne est restée assez stable depuis 2012 et a même diminué par rapport à 2014. « Les Français sont capables de relativiser leur situation », avance Cécile Gauffriau.

Les ménages sont souvent dans le rouge

L'usage du découvert bancaire témoigne cependant de leur fragilité financière. Ainsi, 28,5% des personnes interrogées disent avoir connu une situation de découvert dans leur foyer au cours des douze derniers mois pour un montant annuel moyen de 2448 euros.

Le recours au découvert a tendance à diminuer ces dernières années puisque 31,5% des sondés disaient avoir été dans le rouge en 2012 et 2014. « Les gens qui ont des difficultés financières ponctuelles pilotent davantage leur budget, mais les découverts fréquents se maintiennent », nuance Cécile Gauffriau. De fait, 10,3% des Français ont déclaré avoir été plus de six fois en découvert sur l'année.

Pour subvenir à leurs besoins, les Français sont moins nombreux qu'avant à se tourner vers le crédit renouvelable, souvent associé à une carte de crédit. 5,3% des foyers ont ce type de crédit en cours de remboursement en 2018 contre 6,2% en 2012. Ce recul peut notamment s'expliquer par les mesures adoptées ces dernières années par le législateur pour encadrer la distribution de ces crédits à la consommation.

 

 

Solenn Poullennec 

 

Source : Les Echos.fr via Contributeur Anonyme

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Les marges de manœuvres financières des Français se réduisent