5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Ils peuvent toujours démentir après coup, moi j'ai entendu disctinctement samedi un intervenant à la télé qui s'offusquait que des armes létales soient employées pour protéger l'Élysée, et on vous l'avait relayé après la manifestation. E. Macron voulait certainement à tout prix éviter l'image catastrophique de Gilets Jaunes devant l'Élysée qui auraient fait le tour du monde... (je pense que le parallèle historique était trop fort, LOL). Du reste ces informations donnent un relief tout à fait particulier à cette vidéo (ci-dessous) daté du 24 novembre 2018... D'ailleurs, si vous regardez bien la vidéo, quelques secondes après que la personne s'écroule, l'on voit très nettement une balle traçante au-dessus d'elle... Alors, après la vaisselle à 500.000€, Mme Trogneux a décidé de changer la moquette de la salle des fêtes de l'Élysée en gris, soit une autre dépense absurde de 500.000€, et comme me le fait remarquer Chalouette, Marie Antoinette Brigitte Macron est souvent en bleu ou en gris, de là à dire qu'elle transforme la salle des fêtes de l'Élysée pour qu'elle soit raccord avec sa garde-robe... Vous voyez l'histoire ne se répète pas exactement, elle bégaie....

Source : Youtube.com

Plusieurs vidéos montrent un tireur d'élite posté sur le balcon d'un immeuble des Champs-Élysées le 1er décembre, jour de mobilisation des "gilets jaunes".

L'image a offusqué de nombreux Français. Un homme est niché sur un balcon haut perché, offrant une vue imprenable sur l'Arc de Triomphe, à Paris. Tapi dans l'ombre, il est muni d'un fusil à lunette. Cette vidéo, tournée par Reuters, a été diffusée sur les chaînes d'informations en continu, samedi 1er décembre, jour de mobilisation des "gilets jaunes".

L'agence de presse, qui a confirmé au service de fact-checking de Libération l'authenticité de ses images, affirme qu'un membre des forces de l'ordre muni d'un fusil à lunette s'est installé, samedi "en fin d'après-midi", sur le balcon du bâtiment drugstore Publicis, situé sur l'avenue des Champs-Élysées, à quelques encablures de la place de l'Étoile.

"Les snipers pour gérer les 'gilets jaunes'... En 1789 le peuple avait des fourches, des faux, des faucilles face aux soldats armés de fusils et baïonettes. Et il y a eu des morts des deux côtés. Aujourd'hui, le pouvoir se tient prêt", s'est outré un internaute qui a relayé une autre vidéo montrant le tireur accompagné par deux autres individus, comme le relatent nos confrères de France Info.

Si bon nombre d'internautes ont vu dans le recours à des snipers une mesure disproportionnée, les spécialistes du maintien de l'ordre estiment que cette décision est légitime. "Ça me semble complètement justifié puisqu'il s'agissait d'un gros rassemblement avec des participants qui arrivaient de partout, dont des casseurs", explique à France Info Philippe Capon, membre du syndicat Unsa-Police.

Démenti de la préfecture de police

Le syndicaliste assure également que cette pratique est "fréquente" depuis les attentats de novembre 2015. Festival de Cannes 2017, Marche des Fiertés de 2016, féria de Béziers... D'autres événements ont été protégés par des snipers. Philippe Capon insiste : les tireurs d'élite ne sont bien évidemment pas là pour viser les manifestants, mais au contraire pour les "protéger" face à "une personne qui viendrait avec une arme".

La préfecture de police a assuré à France Info et Libération que la mobilisation du 1
er décembre n'a pas été encadrée par des tireurs de haute précision. Une annonce qui n'aurait pas manqué de surprendre les sources policières interrogées par le quotidien national.

 

Source : RTL.fr

 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Un porte-parole des Gilets Jaunes explique l'impuissance du gouvernement: « Rien ne changera tant que le peuple ne se soulèvera pas »
Crashdebug.fr : Gilets jaunes : les informations importantes sur cette journée de mobilisation du samedi 1er décembre 2018
Crashdebug.fr : Situation « insurrectionnelle » à Paris : un syndicat de police demande l’instauration de l’état d’urgence et l'intervention de l'armée
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : Les grosses ficelles du gouvernement Macron : Des policiers déguisés en Gilets Jaunes et en Black Block pour justifier l'état d'urgence et l'intervention de l'armée...
Crashdebug.fr : [RussEurope-en-Exil] La crise politique et la responsabilité du gouvernement, par Jacques Sapir
Crashdebug.fr : Allocution de François Asselineau spéciale Gilets Jaunes (UPR)
Crashdebug.fr : Tableau synoptique des réponses des députés concernant l'activation de l'article 68 visant la destitution d'Emmanuel Macron
Crashdebug.fr : Gel des tarifs d'électricité et du gaz, moratoire sur la taxe carbone du carburant... Les annonces d'Edouard Philippe
 
Sniper 04 12 2018
Un policier armée d'un fusil à lunette aux abords des Champs-Élysées le 1er décembre
2018 en marge d'une manifestation des "gilets jaunes". Capture d'écran / "Le Monde"
 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow « Gilets jaunes » : un sniper présent pour protéger l’Élysée lors de la manifestation du 1er décembre ?