5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

C'est vraiment dégueulasse, parce que la vidéo montre bien que ce monsieur ne constituait en RIEN une menace pour les forces de l'ordre. On voit donc bien leur comportement toxique, c'est tout juste lamentable..., N'oubliez pas que ces policiers ONT vraisemblablement DES ORDRES pour faire passer l'envie de manifester aux Gilets jaunes. Aussi pour eux c'est l'impunité... 1700 blessés depuis le début des manifestations, ça serait en Russie tout les journalistes crieraient à la dictature.....

POLITIQUE - Les images sont impressionnantes. Jérôme Rodrigues, une des figures des gilets jaunes, a été touché au visage ce samedi 26 janvier par un projectile lancé par des forces de l'ordre. Le porte-parole officieux, proche d'Éric Drouet commençait à diffuser une vidéo en direct sur sa page Facebook avant de s'écrouler neuf minutes plus tard, l'œil ensanglanté.

Sur les images, que vous pouvez retrouver ci-dessus, on peut voir l'homme se tenir au milieu de la place de la Bastille pendant que les forces de l'ordre chargent certains manifestants pour les disperser. Et lorsque la situation semble se calmer, une détonation venue d'un des officiers de sécurité présents sur la place, se fait entendre. S'il reste impossible de savoir s'il s'agit d'un tir de balle de défense ou d'un éclat de grenade lacrymogène ou de désencerclement, le projectile a manifestement atteint son œil.

"Prévenez ma famille", répète Jérôme Rodrigues a plusieurs reprises alors que des gilets jaunes s'affolent autour de lui. L'homme a reçu les premiers soins, prodigués par une équipe de street médics dans la confusion générale et sous la pression des forces de l'ordre. Il s'est ensuite relevé pour enlacer certains de ses compagnons pendant que d'autres criaient "vengeance."

Évacué par les secours, l'homme a continué de tourner et sa vidéo a fait un tabac sur les pages Facebook des gilets jaunes qui s'indignent à l'unisson du traitement réservé à l'un des leurs. D'autant que le principal intéressé a rapidement donné des nouvelles inquiétantes, photo à l'appui. "Je vais perdre mon œil la famille. (...) Ils m'ont déglingué", a-t-il commenté.

Quelques minutes après l'incident, la Préfecture de police de Paris a indiqué que le préfet de Police, en accord avec le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'État a saisi l'IGPN "afin que soient établies les circonstances dans lesquelles cette blessure est intervenue." Une situation qui intervient alors que les forces de l'ordre ainsi que les autorités sont la cible de nombreuses critiques sur la répression très dure mise en œuvre ,depuis le début du mouvement.

 

Source : Huffingtonpost.fr

 

Information complémentaire :

Crashdebug.fr :
Violence Policiere Rodrigues 27 01 2019
 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Jérôme Rodrigues, figure des gilets jaunes, éborgné alors qu'il filmait en direct