5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

J’ai écouté précisément les arguments en faveur de cette hausse, ils disent que cela n’a rien de contraignant, et qu’avec la hausse des prix, les grandes surfaces seront plus généreuses avec les industriels qui « devraient » être plus généreux avec les agriculteurs, grâce au « ruissellement », ce qui, comme en économie, est une escroquerie intellectuelle ». L’argent ne « ruisselle » pas, il va dans la poche des actionnaires point-barre. Du reste, quelle est la part des agriculteurs dans 1L de Coca-Cola ? Quelle est la part des agriculteurs dans un pot de Nutella ? Cette loi donne des marges aux grandes enseignes sur des produits d’appel qu’ils vendaient avant à prix coûtant (car ils se tiraient la bourre dessus), c’est tout. Je suis désolé de le dire, mais c’est encore une arnaque….

Je pense que vous avez remarqué, mais absolument partout, dans TOUS les domaines, tout est fait pour nous prendre (plus ou moins subtilement) de l’argent… Paquet de gâteaux avec moins de gâteaux, mais vendus au même prix, bouteille de boisson qui diminue en quantité, mais vendue au même prix, truc de lessive plus petit, etc. (prix au litre ou au kilo, obligatoire, souvent omis sur l'étiquetage). Mais rassurez-vous… 50% des Français n’ont pas de soucis de pouvoir d’achat, le Cac 40 a passé les 5000 points hier, et il y a à peine 60.000 Gilets jaunes dans la rue, alors tout va bien... N’est-ce pas ?

L'entrée en vigueur de la loi alimentation doit avoir lieu à la fin de cette semaine. À partir du 1er février, de nombreux produits de grande consommation vont flamber, selon les informations du Parisien, qui s'est procuré la liste des principales hausses déjà programmées par un grand distributeur. Eau minérale, pâtes, huile, café, soda, au total, plusieurs milliers de produits alimentaires sont concernés. Ainsi, la hausse devrait être de 8,4% pour un pot de pâte à tartiner, 8,1% pour du lait infantile en poudre, 6% pour 12 pots de yaourt nature. 

Le pouvoir d'achat ponctionné

D'un côté, les distributeurs doivent réduire leur marge sur les produits agricoles afin de garantir un meilleur revenu aux agriculteurs. En contrepartie, la grande distribution a désormais l'obligation de réaliser 10% de marge sur de nombreux articles. Le panier de la ménagère devrait augmenter de 7% en moyenne, selon le ministère de l'Agriculture. Il y a quelques mois, Michel-Édouard Leclerc, patron des hypermarchés homonymes, évoquait une ponction d'un milliard d'euros sur le pouvoir d'achat. Un scénario noir pour les consommateurs en pleine crise des "gilets jaunes".

Source : Francetvinfo.fr

Informations complémentaires :

Loi Consommation 03 02 2019

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Loi alimentation : +7% de hausse en moyenne pour le panier du consommateur