5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

1 ... Comme j'ai dit, la loi Travail va favoriser le travail à la journée/tâche/mission, vers des contrats zéro heure

2 ... La preuve en Belgique : ... 1 indépendant sur 6 est déjà sous le seuil de pauvreté

3 ... La jeunesse paiera un lourd tribu et ira se réfugier dans la Révolution

Contributeur anonyme

Une étude se penche sur le nombre de personnes en France qui réalisent des micro-tâches numériques rémunérées à la pièce. Un phénomène comparable voire supérieur aux effectifs des plateformes VTC et de livraison-express.

Une « nouvelle forme de mise au travail des populations [qui] pousse à l’extrême les logiques de précarité et d’exclusion déjà constatées autour du statut des travailleurs ubérisés. Il nous paraît donc urgent de nous pencher sur ce phénomène émergent ». Voici le constat que viennent de dresser des chercheurs de Télécom ParisTech, du CNRS et de MSH Paris Saclay dans une étude qui recense le nombre de travailleurs du clic en France. Résultat, plus de 250.000 personnes réalisent des micro-tâches numériques rémunérées à la pièce.

« Souvent répétitives et peu qualifiées », elles « consistent, par exemple, à identifier ou nommer des objets sur des images, transcrire des factures, traduire des morceaux de texte, modérer des contenus (comme des vidéos), trier ou classer des photographies, répondre à des sondages en ligne », expliquent les chercheurs dans leur enquête relayée par Le Monde. « Ces activités ne prennent que quelques minutes et leurs rémunérations peuvent être aussi faibles que quelques centimes. »

Dans le détail, il y avait, en 2018, 14.903 micro-travailleurs jugés« très actifs », car présents sur des plates-formes de micro-travail au moins une fois par semaine ; 52.337 utilisateurs réguliers, présents au moins une fois par mois ; et enfin 266.126 travailleurs définis comme occasionnels.

« Ces résultats montrent que le micro-travail a une incidence comparable voire supérieure aux effectifs des plateformes VTC et de livraison-express en France. Il n’est donc pas un phénomène anecdotique et il mérite une grande attention de la part des chercheurs, des partenaires sociaux et des décideurs publics », préviennent les chercheurs.

Source : Cbanque.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

Microtache 19 02 2019 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow France : plus de 250.000 micro-travailleurs en France payés « quelques centimes » par clic sur internet