1 1 1 1 1 Rating 4.43 (7 Votes)
Au cours de sa conférence de presse ce jeudi 25 avril, Emmanuel Macron a asséné à deux reprises que les Français travaillaient "beaucoup moins" que leurs voisins européens. Les chiffres disent le contraire.
 
Macron Travail Marge
Lors de sa conférence de presse, Emmanuel Macron a servi plusieurs contre-vérités aux Français sur leur temps de travail.
- LUDOVIC MARIN / AFP

"Travailler plus" : c'est le projet proposé aux Français par Emmanuel Macron, ce jeudi 25 avril lors de sa conférence de presse censée répondre à cinq mois de manifestations des gilets jaunes. Pour justifier la récupération de ce mantra sarkozyste, le président de la République a brandi la nécessité de financer le système des retraites, déséquilibré par le vieillissement de la population : "On doit travailler plus, je l'ai dit". Et à l'en croire, les Français disposeraient d'une large marge de progression : "Quand je regarde la chose, la France travaille beaucoup moins que ses voisins", a asséné le chef de l'Etat, détaillant : "Quand je nous compare à nos voisins, ou aux autres pays de l'OCDE, on travaille moins par rapport à la vie toute entière, et on travaille moins rapporté à l'année. Et toutes les études économiques le montrent : le différentiel que nous avons de création de richesse, et donc de revenu pour nos concitoyens, il est lié à ce travail en moins". Sauf qu'une partie de l'argumentaire est purement et simplement fausse, et que le reste n'est pas si simple. Explications, données à l'appui.

"On travaille moins dans l'année" : faux

Les Français travaillent-ils moins que leurs voisins dans l'année ? Non, répond l'OCDE, la dernière fois dans son rapport Perspectives de l'emploi 2019. Pour obtenir ses résultats, l’institution divise le nombre total d'heures effectivement travaillées dans chaque pays par le nombre moyen de personnes y ayant un emploi. Résultat : en 2016 les Français, salariés et indépendants, ont travaillé en moyenne 1526 heures. C'est nettement plus que l'Allemagne qui, contrairement à l'idée souvent reçue, se classe… dernière des pays de l'OCDE avec 1363 heures. C'est aussi à peine moins que le Royaume-Uni, dont la moyenne est de 1545 heures. Le Luxembourg, l'Autriche, la Suède, les Pays-Bas, la Norvège et le Danemark sont également en-dessous de la moyenne française.

Certes, la moyenne des pays de l'OCDE se situe à 1751 heures annuelles travaillées, mais ce n'est pas dû à nos voisins. Elle est en effet tirée vers la haut par des pays comme le Japon (1714 h) et les Etats-Unis (1781h), mais aussi par des pays nettement moins développés, comme le Mexique, qui détient le record en la matière avec une moyenne 2255 heures, ou le Chili (1974 h). Dans tous les pays développés, la tendance générale se rapproche d'ailleurs peu à peu de la France, avec une baisse continue du nombre d'heures travaillées depuis l'an 2000 : de 1825 en 2000 à 1759 en 2010, puis 1746 heures en 2017.

Emmanuel Macron pourrait toutefois avoir fait référence à la moyenne du nombre d'heures travaillées par rapport à la population totale, et non pas que la population ayant un emploi. Dans ce cas, la France figure effectivement en dernière position des pays de l'OCDE, avec 630 heures par an rapportées à ses 67 millions d'habitants, derrière la Belgique et la Turquie, à 637 heures. L’Espagne est à 697 heures par habitant, l’Allemagne est à 722 heures, le Royaume-Uni à 808, les États-Unis à 826 et la Corée à plus de 1000. Mais ce chiffre est intimement lié au taux de chômage, dont le président a lui-même souligné qu'il était élevé dans l'Hexagone. Conclusion que chacun pourrait partager : si le gouvernement parvenait à vaincre le fléau du chômage, en effet, les Français dans leur ensemble travailleraient plus… CQFD.

La France travaille même plus à la semaine

Étrangement, le chef de l'Etat n'a pas fait mention de cette statistique… Mais, tout comme le temps de travail annuel des Français actifs, leur temps de travail hebdomadaire est loin d'être honteux comparé à celui de nos voisins. Avec 37,2 heures de travail effectif par semaine, la France se classe encore une fois… devant l'Allemagne (35h) ! Juste en-dessous de la moyenne de l'OCDE (37,3h), elle est à égalité avec l'Italie et devant le Royaume-Uni (36,6h). La moyenne française est même plus élevée que celle des pays du G7 (34,9h) et de l'Union européenne (36,2h). Et ce, bien que la France ait la durée légale de travail la plus faible d'Europe, ses fameuses 35 heures. Mais les Français, pas si fainéants, font manifestement du rab.

En matière de congés, notre pays se trouve là encore dans une situation tout à fait comparable à nos voisins immédiats : tandis que les Français bénéficient de 25 jours de congés payés et de 11 fériés (36), les Allemands ont 29 jours de vacances et 10 jours fériés (39), tandis que les Italiens ont 25 jours de congés et 12 fériés (37). Seuls les Britanniques sont moins bien lotis, avec 20 jours de congés et 7 fériés (27).

"On rentre en moyenne plus tard, on part plus tôt" : VRAI, mais…

Emmanuel Macron est cependant dans le vrai lorsqu'il affirme que les Français entrent plus tard sur le marché du travail et qu'ils en sortent plus tôt que leurs voisins. Selon l'OCDE, le taux d'emploi des 15-24 ans est de 29,9% en France (en 2018), contre 47,2% en Allemagne et 50,6% au Royaume-Uni. Parmi les pays membres du G7, seule l'Italie connaît pire situation, avec un taux d'emploi des jeunes de 17,7%. La moyenne de l'OCDE s'établit quant à elle à 41,9%. Ces chiffres indiquent en effet indirectement que l'entrée sur le marché du travail est plus tardive pour les jeunes Français.

A l'autre bout des carrières, notre âge de départ effectif à la retraite est également inférieur à nos voisins. Entre 2012 et 2017, il était de 60,55 ans en France, contre 63,5 ans en Allemagne et 64,5 au Royaume-Uni, ce dernier pays étant pile dans la moyenne de l'OCDE. Mais là encore, Emmanuel Macron passe sous silence un détail : le taux de chômage de nos séniors, nettement plus grave que chez nos voisins ! Ainsi, le taux d'emploi des 55-64 ans est nettement plus faible en France (51,1%) qu'en Allemagne (71,4%), au Royaume-Uni (65,3%) ou dans l'OCDE (61,4%).

Les carrières plus courtes en France ? Plus vraiment

Au bout du compte, combien de temps travaillera en moyenne un Français né dans notre système actuel ? Eurostat l'a calculé : selon ses projections, un Français âgé de 15 ans en 2017 devrait travailler 35,2 années au cours de sa vie. Soit moins qu'un Allemand (38,4 années) et un Britannique (39 années). Mais plus qu'en Espagne, en Italie, en Grèce, au Luxembourg ou encore en Belgique. Et l'affirmation d'Emmanuel Macron, selon laquelle les Français travailleraient moins dans leur vie que leurs voisins, ne correspond guère aux mêmes prévisions d'Eurostat : la France se situe en réalité juste au-dessous de la moyenne européenne, établie à 35,9 années.

Working

 

Source : Marianne.net

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow « La France travaille beaucoup moins que ses voisins », répète Macron : c'est faux, la preuve (Marianne)