1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

BFMTV refuse d’inviter François Asselineau au débat du 23.05.2019 pour la clôture des élections européennes. On ne cherchera pas plus loin l’idéologie macronienne de ce média, copieusement insulté par tous ceux qui refusent les mensonges et la propagande à longueur d’antenne. Ce coup de gueule écrit par André Marchal, ne fait que confirmer ce que nous savons tous, depuis des années. Les médias sont loin d’être indépendants et en plus, ils sont généreusement aidés avec l’argent de nos impôts. Cocus, battus et contents les citoyens ?

On ne va pas user du poncif de « déni de démocratie », concept qui a disparu depuis longtemps de notre pays, au profit d’une dictature de plus en plus visible, avec des interdits qui s’ajoutent les uns aux autres pour verrouiller la parole du peuple et faire taire le seul vrai opposant du régime Macron, représentant des milliers de citoyens.

Que l’on soit d’accord ou pas avec ce parti, il a le droit de pouvoir s’exprimer comme les autres. Un Philippot, opportuniste, plagiaire, girouette, qui retourne sa veste toujours du bon côté, ne pourra pas faire illusion longtemps, quand on s’intéresse à son parcours. On saura dimanche soir, si le peuple est dupe de cette manœuvre. Proposé par Françoise G. Partagez !

Volti

Asselineau BFM

La partialité de BFMTV devient grotesque : l’exclusion du débat de M. François Asselineau revient à faire passer pour une idée d’extrême-droite toute volonté des électeurs français de sortir de l’UE. Une fois de plus cette chaîne, en refusant de donner la parole au principal opposant au régime de Macron, non seulement se déshonore et déshonore le journalisme, mais aussi vient confirmer le régime dictatorial et de censure dans lequel la France est en train de sombrer.

Le CSA, qui cette fois encore, se lave les mains de la requête de François Asselineau, tel un Ponce Pilate des temps modernes, confirme cette course à l’abîme et déshonore lui aussi sa fonction.

Qu’on se souvienne : lorsque Charles de Gaulle revient aux affaires en 1958 en pleine guerre d’Algérie, il rétablit la liberté de la presse tous azimuts. Naturellement il a dès lors été critiqué, à bon ou à mal escient, peu importe, mais il n’a pas cherché à « casser le thermomètre » comme sont en train de le faire les apprentis censeurs à la botte de Macron, lequel joue bel et bien le rôle abject du dictateur commanditaire.

On veut ainsi faire croire aux Français que le petit Florian Philippot, sans foi ni loi puisqu’il a successivement proposé une alliance à un anti-Frexit (Nicolas Dupont-Aignan) et au seul vrai pro-Frexit (François Asselineau justement), représenterait dignement et légitimement la ligne qui prétend incarner la sortie de l’Union Européenne. Or Florian Philippot a 10 ans de retard sur l’UPR de François Asselineau. Florian Philippot est une girouette qui veut simplement un siège de parlementaire européen pour en tirer les avantages alors même que lui-même ne sert à rien. Le rejet brutal par Nicolas Dupont-Aignan et par François Asselineau montre bien de quel type de farine avariée est fait Florian Philippot : le déshonneur à l’état pur.

Et comme si ce n’était pas assez, Florian Philippot est l’eurodéputé le moins assidu de tout le Parlement européen en-dehors de JM. Le Pen. Il ne travaille pas du tout en commission, il n’honore pas son mandat. Mais c’est bien cet homme-là que BFMTV invite au débat.

A l’œuvre on connaît l’artisan. François Asselineau continue sa route sans se décourager jamais, et force ainsi l’admiration de ses 37420 adhérents (au moins 10 fois plus nombreux que les partisans de Philippot).

Le peuple français finira, tôt ou tard, par prendre conscience de la tricherie de BFMTV et de Florian Philippot. La France sortira de l’UE et ce sera sous la conduite de l’UPR, pas dans le désordre proposé par un aventurier avide de prébendes et d’immunité parlementaire.

André Marchal, LES MATHES, Charente-Maritime

Auteur André Marchal pour Blog/Médiapart

Des solutions claires et précises

L’UPR n’est pas un parti de politiciens-caméléons qui multiplient les promesses vagues et contradictoires afin de plaire à tous les publics, juste avant les élections. Nos propositions sont très réfléchies, adéquates, précises, et sans ambiguïté.

Découvrez l'intégralité de notre Programme, directement inspiré de celui du Conseil National de la Résistance de 1944, actualisé pour le XXIe siècle.

1. Sortie de l’euro- L’euro ruine notre pouvoir d’achat, entretient le chômage, plombe nos entreprises, et accélère les délocalisations. Rétablir le franc, c’est évidemment possible, et c’est indispensable !

2. Sortie de l’Union européenne

3. Sortie de l’OTAN

Le programme de Libération nationale :

La crise dans laquelle la France s’enfonce depuis des années est désormais si grave que nous devons procéder à une rupture complète et décisive. Nous devons le faire de façon sereine et réfléchie, mais déterminée et courageuse. Cette rupture est totalement incompatible avec les oppositions de complaisance qui critiquent l’Europe mais refusent de regarder la réalité en face : la construction européenne n’est pas la solution, c’est le problème.

Voulant redonner toute son actualité au programme du Conseil national de la Résistance de 1944, je propose aux Français de se rassembler, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et leurs origines ethniques ou sociales, afin de rendre à la France sa liberté et sa démocratie. Cela impose en premier lieu de dénoncer juridiquement les traités européens, de sortir de l’UE et de l’euro, de sortir de l’OTAN et de soustraire l’économie, les services publics et les médias à la mainmise des féodalités privées.

J’assortis ces choix décisifs de toute une panoplie de réformes institutionnelles, économiques, monétaires, sociales, militaires, diplomatiques, culturelles et éthiques qui sont à des années-lumière des programmes de tous les autres candidats.

C’est à vous d’en juger.

Voir notre programme complet

Source(s) : Les Moutons Enragés via Gâchette

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow CENSURE CONTRE L’UPR : François Asselineau exclu du débat du 23 mai 2019 sur BFMTV... (Les Moutons Enragés)