5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)
Dictature 31 05 2019
Sibeth Ndiaye (image d'illustration).

En Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement a expliqué le projet d'Emmanuel Macron, visant à remercier les hauts fonctionnaires se montrant réticents aux choix politiques de l'exécutif. Des annonces sont prévues pour le mois de juin.

Lors du Conseil des ministres du 29 mai, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a confirmé la volonté d'Emmanuel Macron de remplacer les hauts fonctionnaires hostiles à la politique du gouvernement. «Le président de la République a souhaité que les nominations à la tête des administrations centrales puissent refléter notre volonté [d'accélerer] les réformes», a-t-elle ainsi déclaré. 

Et la porte-parole du gouvernement d'expliquer : «Il est évident que le déploiement des politiques publiques nécessite que les responsables des administrations centrales soient parfaitement en accord avec ces déploiements.» «On [n']imagine pas que le directeur général des Finances publiques soit en désaccord avec le prélèvement à la source qu'il est supposé mettre en œuvre. C'est une difficulté supplémentaire que l'on peut s'éviter», n'a-t-elle pas hésité à argumenter, précisant qu'il y aurait probablement des annonces et des mouvements «à partir de la semaine prochaine et dans le courant du mois de juin.»

Depuis le tout début de son quinquennat, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir remplacer les hauts fonctionnaires réticents, à qui, selon son entourage, il reprochait régulièrement de freiner ses réformes.

Comme le rapporte l'AFP citant une source proche de la présidence, le chef de l'Etat n'a jusqu'alors pas mené de remplacements de grande ampleur, se contentant de mettre les hauts fonctionnaires sous pression, en les faisant convoquer parfois à l'Elysée ou en sondant les postulants avant leur nomination.

 

Source : RT.com

 

Informations complémentaires :

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Les hauts fonctionnaires récalcitrants bientôt remplacés ? Sibeth Ndiaye explique le projet de Macron (RT)