1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Bonjour à toutes et à tous, je suis tombé là-dessus en surfant chez les Moutons et j'ai trouvé cela intéressant. Je suis désolé, mais pas beaucoup d'articles cet après-midi sur le blog, nous sommes invités à un mariage.

Amitiés,

f.

Lobbies
François de Rugy à Nantes, en novembre 2018. | FRANCK DUBRAY / OUEST-FRANCE

Le rôle d’un ministre est-il de « mettre en relation des lobbyistes avec des personnalités influentes » ? C’est la question que pose une nouvelle polémique touchant le ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

Fin mars 2019, François de Rugy cale un dîner au ministère avec Marc Teyssier d’Orfeuil. Ce lobbyiste des véhicules écolo organise des think tank, des lieux de débats, de rencontres et d’échanges qui permettent d’engager des réflexions sur des sujets tels que la mobilité, l’agriculture, l’énergie… Avec sa société, Com’publics, il anime aussi régulièrement des déjeuners mettant en lien des parlementaires avec des chefs d’entreprise.

« Ce dîner ne doit pas apparaître dans l’agenda »

Ce soir-là, donc, François de Rugy accepte d’organiser au ministère un dîner avec Marc Teyssier d’Orfeuil et des personnalités importantes du monde de l’énergie, tel qu’Engie. Une pratique qui surprend certains membres de son entourage. D’autant que François de Rugy décide de ne pas convier certains membres de son cabinet.

Le ministre se croit alors obligé de rédiger une mise au point. Un message que Ouest-France a réussi à se procurer. « Je tiens à apporter des précisions pour le dîner de ce soir. C’est un dîner dont j’ai pris l’initiative personnellement. C’est un dîner informel comme j’en ai déjà organisé d’autres. Ce n’est pas un dîner officiel, il ne doit d’ailleurs pas apparaître dans l’agenda public. C’est pourquoi je n’associe pas les membres du cabinet. J’ai demandé exceptionnellement à Xavier Ploquin (NDLR : son conseiller en énergie) et à lui seul d’y être, compte tenu de certains thèmes abordés. Merci de s’en tenir à ce fonctionnement. » Il précise enfin qu’il donnera « les instructions » à Thibault Leclerc, son chef de cabinet, « pour la bonne organisation de ces rencontres informelles ».

Table payée par l’argent public

Une table payée par de l’argent public pour être mise au service d’intérêts privés. Rien d’illégal, là encore. Mais le rôle d’un ministre est-il de permettre aux lobbyistes de rencontrer des personnalités influentes du puissant monde de l’énergie ?

On s’en souvient. C’est précisément ce qui avait fini de convaincre Nicolas Hulot, le prédécesseur de François de Rugy, de quitter le gouvernement. Il dénonçait « l’influence des lobbystes dans les cercles du pouvoir ».

 

Source(s) : Ouest-France.fr via Moutons enragés.fr

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Les dîners secrets de François de Rugy avec des lobbyistes (Ouest-France)