5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

On est cerné par des despotes... Le Pape qui appelle de ses vœux à une forme de dictature hors sol depuis Bruxelles, où les peuples n'ont pas leur mot à dire, car c'est quoi être souverain ?

Le souverainisme se définit par une défense de la souveraineté nationale par opposition au transfert de l'exercice du pouvoir à un niveau supranational. Les partisans du souverainisme dénoncent ce transfert de souveraineté comme menaçant l’identité nationale, ou comme nuisant aux principes démocratiques en éloignant les citoyens de leurs élus1.

Le souverainisme s'adresse à différentes familles politiques, qu'elles soient de droite ou de gauche, dans la mesure où la souveraineté nationale est associée à la souveraineté populaire.

Source : fr.wikipedia.org

Vous comprendrez donc qu'un peuple ne peut être souverain au sein de l'Union européenne, c'est pourquoi nous militons pour le Frexit

Ce qui n'est pas le cas de Marine Le Pen....

Despote 10 08 2019

Dans une interview à La Stampa, le Pape François a mis en garde contre le souverainisme et le populisme, jugeant que le suffixe «-isme» «ne fait jamais de bien». Cette prise de position n’a pas été du goût de Marine Le Pen qui a rappelé au souverain pontife que les mots «christianisme» et «catholicisme» avaient le même suffixe.

Se disant «inquiet» par ce qu’il entendait aujourd’hui «des discours qui ressemblent à ceux d'Hitler en 1934 », le Pape François a qualifié le souverainisme d’«attitude d'isolement» et d’«exagération» qui «finit toujours mal» et «conduit à des guerres», indique son interview au quotidien italien La Stampa.

«Un pays doit être souverain, mais pas fermé. La souveraineté doit être défendue, mais les relations avec les autres pays et avec la Communauté européenne doivent également être protégées et promues», a-t-il expliqué.

Également interrogé sur le populisme, il a déclaré qu’il avait le «même discours» et que cette doctrine politique menait en fin du compte au souverainisme.

«Ce suffixe en "-isme" ne fait jamais de bien», a-t-il conclu.

Marine Le Pen réagit

La présidente du Rassemblement nationale Marine Le Pen a qualifié la déclaration du Pape d’«affligeante» et lui a rappelé que parmi les mots qui se terminaient en «-isme» figuraient «christianisme» et «catholicisme».

 

Source : Sputniknews.com

Informations complémentaires :

 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Le Pape François s’en prend au « souverainisme », Marine Le Pen lui rétorque sur le « christianisme » (Sputnik)