1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Comme s'en émeut Nadine Morano, après 6 longues années de léthargie et de querelles intestines, le PS semble enfin sur les rangs et fait son job d’opposition. Va-t-on repasser dans un semblant de démocratie ou restons-nous en mode ‘Tropico’ ?

Aubry
Crédit photo : AFP.

La première secrétaire du PS a mené samedi une attaque en règle contre l'UMP et le chef de l'Etat, promettant de «réparer la France» en cas de victoire de la gauche en 2012.

Coeur Dans le duel que se livrent Martine Aubry et Ségolène Royal pour le siège de meilleure opposante à Nicolas Sarkozy, la première secrétaire du parti socialiste a marqué quelques points samedi après-midi, en menant une attaque en règle contre l'UMP et le chef de l'Etat. Lors de la Convention de la rénovation du PS, réunie au Carrousel du Louvre, la maire de Lille a affirmé que «la République et notre démocratie sont abîmées» par «trois ans de sarkozysme», promettant que le PS «réparera la France» s'il gagne en 2012.

«Nous sommes amenés à rénover - hélas - par l'évolution même du pouvoir qui abîme notre démocratie. Le pacte social est précarisé, le pacte républicain est fragilisé. C'est çà le bilan de la présidence de Nicolas Sarkozy !», a-t-elle sermonné sous les applaudissements. «Nous ne nous préparons pas seulement à succéder à l'UMP, mais à réparer la France (...) Si la démocratie est abîmée par trois ans de sarkozysme, la République aussi est effondrée dans ses fondements», a déploré Martine Aubry, évoquant notamment l'école et l'hôpital.

«L'UMP - je le dis et le regrette - abîme la démocratie et le PS se propose de la reconstruire», a répété la numéro un socialiste. «Il suffirait de faire le récit des dernières semaines dans notre vie publique», a-t-elle ajouté, évoquant «les ministres qui ont oublié les exigences et les devoirs d'exemplarité qui vont avec leur charge». «Abîmée, notre démocratie l'est aussi quand on a l'impression au sommet de l'Etat qu'il y a un rapprochement permanent entre le monde politique et le monde de l'argent», a-t-elle lancé, évoquant la soirée du Fouquet's, «l'affaire Bettencourt-Woerth» et celle de l'Epad avec le fils Jean Sarkozy.

Pour Morano, le PS est devenu un parti inutile à la France

Secrétaire d'Etat à la Famille et conseillère politique de l'UMP, Nadine Morano a répliqué à ces déclarations en estimant que «l'anti-sarkozysme aigu de Martine Aubry et ses violentes attaques infondées envers le Président de la République ne feront jamais un programme politique». «Le parti socialiste ? C'est trois ans à essayer de se rénover, trois ans à tenter de calmer les bagarres internes, trois ans à oublier la France», écrit-elle dans un communiqué. Et Nadine Morano de conclure : «Sans ligne politique, dans l'invective permanente, le parti socialiste, en trois ans, est devenu un parti politique inutile à la France».

(avec AFP)

Source : Le Figaro

Informations complémentaires :

Le NouvelObs : Aubry appelle à un "sursaut démocratique" dans une République "abîmée" par le sarkozysme
Le Monde : Rénové et uni, le PS face à l'écueil des primaires
AFP : Le PS entérine sa rénovation pour "réparer" en 2012 une "République abîmée"

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Aubry accuse le sarkozysme d'avoir «abîmé la République»