1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

De ce que je me rappelle il n'y a que 647.000 votes pour ADP, il faut donc franchement se bouger, car la barre est a 2.400.000, et si vous avez déjà voté, pensez à faire voter votre femme/mari, enfants adultes, etc.

Portez une attention toute particulière au lieu de naissance, c'est ce qui valide le vote pour vous identifier.

Update 19.08.2019 : Malgré de bonnes informations ma femme n'a pas réussi à voter sur le site, il faudra passer par son n° de carte de d'indentité....

Le site officiel : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

ADP 19 08 2019

En perte de vitesse, les proscrutin veulent franchir un seuil symbolique et à leur portée.

Depuis la mi-juillet, ils observent le nombre de signatures augmenter bien trop peu à leur goût. Dans les rangs des oppositions, de La France insoumise (LFI) aux Républicains (LR), les proréférendum sur la privatisation du groupe ADP (ex-Aéroports de Paris) commencent à s’inquiéter.

Après un démarrage rapide en juin, les compteurs non-officiels calent à quelque 650.000 soutiens du scrutin. Bien loin des 4,7 millions de signataires à atteindre d’ici au 12 mars, condition d’un référendum d’initiative partagée (RIP). «On savait qu’il y aurait un trou d’air, les Français ont la tête ailleurs pour le moment», tente-t-on de se rassurer parmi les députés socialistes, à l’origine de la procédure, inédite.

«Faire reculer le gouvernement»

Dans l’esprit des soutiens du scrutin, le sursaut doit désormais passer par un objectif intermédiaire et «symbolique», selon le député LR Gilles Carrez : le million de signataires. «C’est jouable et ça permettra de relancer la dynamique», reconnaît le député LFI Éric Coquerel. «Ça créera un électrochoc», renchérit le socialiste Luc Carvounas, «pour faire reculer le gouvernement», lequel temporise mais n’a pas renoncé à la privatisation, au nom du «développement du groupe» et du «désendettement de la France».

» LIRE AUSSI - Référendum sur ADP : «Le gouvernement redoute de voir ressurgir la France du Non de 1992 et 2005»

Les deux parlementaires de gauche devraient marteler leur nouvel objectif, dimanche, avec la communiste Elsa Faucillon, à l’occasion d’un «grand meeting» sur ADP promis par les Insoumis, en clôture de leur université d’été à Toulouse (Haute-Garonne). Le parti de Jean-Luc Mélenchon lancera dans la foulée 50.000 affiches et 500.000 tracts sur le sujet.

» LIRE AUSSI - ADP : le référendum ne sera pas automatique même si les signatures sont réunies

En plus de représenter un symbole, la barre du million répond à une promesse post-grand débat d’Emmanuel Macron, incluse dans la révision constitutionnelle reportée au plus tôt à l’année prochaine : l’abaissement du seuil de 4,7 à 1 million de signatures. Une annonce saisie au vol par les proréférendum, désireux de s’en servir comme d’un «élément d’agitation».

Leur argumentaire devrait aussi insister sur la question plus large des services publics, du côté de la gauche, et des secteurs stratégiques de l’État à défendre, pour les antiprivatisation de droite, minoritaires dans leur camp. Une façon d’affirmer que «ce n’est pas qu’ADP qui est en jeu». Avec l’intention de personnaliser, contre le chef de l’État, la campagne, pour mobiliser les anti-Macron à la faveur de la rentrée sociale.

 

Source : Le Figaro.fr

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Référendum ADP : les oppositions visent le million de signatures pour remobiliser (Le Figaro)