5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Je suis agréablement surpris par ce sondage, et ça, ce sont des vœux pieux, mais dans les faits ? Nous habitons à la campagne, et sans voiture on ne peut tout simplement pas vivre. Alors est-ce que ces 53% des Français vivent en ville ? ; ).

En tout cas, nul doute que cela va peser aux prochaines élections, et je vous parie que le truc va être récupéré par divers partis politiques, qui, de toute façon, sont pro-Europe donc pro-Ceta/Tafta/Mercosur, et donc totalement impuissants. Cette prise de conscience est donc vouée à l'échec, car elle n'a pas de débouchés politiques. Même Europe écologie les Verts, ils ne peuvent RIEN faire à Bruxelles (regardez le cas des pesticides ou des plastiques, voire des perturbateurs endoctriniens, rien zéro, nada et depuis 30 ans... Car Bruxelles est cernée par les lobbys, c'est même sa seule raison d'être....). Tant que les gens n'auront pas compris cela, on sera dans l'impasse totale à tout les niveaux.

VIDÉO. Trois quarts des Français disent avoir modifié leur comportement et une large majorité est prête à aller plus loin, selon un sondage Harris Interactive.

L'écologie est dans l'air du temps, mais jusqu'à quel point ? Un sondage Harris Interactive lundi pour RTL et M6 tente de répondre à cette question et les résultats attestent une nette percée dans l'opinion des questions environnementales. Ainsi, 72% des sondés assurent s'être « davantage intéressés aux enjeux d'écologie et avoir modifié leur comportement dans ce sens », chiffre qui monte à 89% dans la tranche 18-24 ans, en pointe dans les mobilisations sur les questions de réchauffement climatique. Une préoccupation nouvelle qui n'empêche pas l'inquiétude : 69% des sondés se disent globalement « pessimistes pour l'avenir de la planète », mais avec de fortes différences selon l'âge, 59% des 18-24 ans se disant « optimistes » pour seulement 23% des 65 ans et plus.

Sur les changements de comportement, ils sont 53% à se dire prêts à « ne plus utiliser de véhicules individuels » et 65% à « ne plus prendre l'avion », 82% à « consommer moins de viande », 95% à « se passer des objets en plastique à usage unique » et 97% à « trier leurs déchets ».

Lire aussi : Qu'est-ce qui fait pédaler Copenhague ?

Après le score record d'EELV aux élections européennes, cette montée des préoccupations écologiques devrait trouver une nouvelle traduction aux municipales, confirme l'enquête. La « préservation de l'environnement » arrive ainsi en deuxième position des thématiques « qui vont le plus compter dans votre vote », avec 36% (à égalité avec la sécurité, mais plus souvent placé en première position), juste derrière les impôts locaux, à 39%.

 

Sondage réalisé en ligne les 28 et 29 août auprès d'un échantillon représentatif de 1066 personnes selon la méthode des quotas.

 

Source : Le Point

 

Informations complémentaires :

Ecologie 03 09 2019

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Écologie : 53% des Français prêts à renoncer à leur voiture (Le Point)