1 1 1 1 1 Rating 4.33 (6 Votes)

Après le site mal conçu, le manque de visibilité, croyez-moi, cela serait dans l'autre sens on en aurait des pubs, c'est juste petit, comme le reste... (Informations complémentaires).

ADP 07 09 2019

Prise à partie ce jeudi 5 septembre sur l'absence de moyens publics pour promouvoir le référendum (RIP) sur la privatisation d'ADP, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a répondu qu'il n'y en avait pas eu davantage pour faire la pub du Grand débat national. Une affirmation démentie par les faits.

Sibeth Ndiaye avait prévenu : "J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président" (propos rapportés par L'Express en juillet 2017). Promesse tenue ce jeudi 5 septembre sur France Inter, où la porte-parole du gouvernement a soutenu que celui-ci n'avait pas engagé de deniers de l'Etat pour faire la promotion du Grand débat national voulu par Emmanuel Macron pour sortir de la crise des gilets jaunes. C'est tout simplement faux, puisque le gouvernement a mis en place un plan de communication de plus d'un million d'euros, notamment sur Facebook et YouTube.

La porte-parole répondait au député de La France insoumise (LFI) Alexis Corbière, qui s'est ému la veille, au même micro, que "beaucoup de moyens publics [aient] été mis pour le grand débat national" et "aucun" pour promouvoir la pétition réclamant l'organisation d'un référendum d'initiative partagée (RIP) sur la privatisation d'Aéroport de Paris (ADP).

"Est-ce que le gouvernement a engagé matériellement de l'argent pour faire la promotion, en tant qu'événement, de ce Grand débat national ? Non…"

"Alors là, c'est vraiment être d'une triste mauvaise foi, parce que vous avez vu une pub à la télé pour dire qu'il y avait le Grand débat national ? Une seule fois ? (…) Est-ce que le gouvernement a engagé matériellement de l'argent pour faire la promotion, en tant qu'événement, de ce Grand débat national ? Non, donc je récuse totalement le parallèle", s'agace en retour Sibeth Ndiaye.

En fait, si

Sauf que le Premier ministre a affirmé exactement l'inverse, dans sa réponse à une question écrite de la députée des Alpes-Maritimes, Laurence Trastour-Isnart, publiée le 21 mai dernier au Journal officiel. Parmi les 12 millions d'euros de coût total prévisionnel du Grand débat figuraient en effet, avait-il indiqué, 1,6 million d'euros de "plan de communication pour faire connaître le grand débat à son lancement". "Ces dépenses sont couvertes par le budget de l'Etat", précise même la réponse de Matignon.

Reponse Matignon

Sibeth Ndiaye ne dit vrai que sur son premier argument : aucun spot télévisé n'a été diffusé pour promouvoir la consultation lancée par Emmanuel Macron. Alors, à quoi a servi le 1,6 million d'euros du plan de com' ? Notamment, comme l'a relevé sur Twitter le journaliste Vincent Glad, capture d'écran Facebook à l'appui, à payer des publicités sur les réseaux sociaux.

La capture d'écran montre ainsi une publication présentant le "mode d'emploi" du Grand débat, assortie de ce commentaire : "#GrandDebat : à quoi ça sert ? Qui peut y participer ? Où et comment ? Toutes les réponses à vos questions ci-dessous". Une publication sponsorisée par le gouvernement, comme l'indique l'interface du réseau social. "Une des raisons pour lesquelles vous voyez cette publicité est que 'Gouvernement' souhaite atteindre les personnes intéressées par 'Lidl', en fonction d'activités comme les Pages aimées ou les clics sur les pubs", renseigne Facebook. Le gouvernement s'est donc bien servi de l'outil payant de promotion du réseau, qui apparaît sur le site sous la mention "Booster la publication".

 

Six vidéos sur Youtube

Orientée vers les moyens de communication web, la campagne gouvernementale incluait également la réalisation de six vidéos pédagogiques sur la plateforme YouTube, à l'image du clip ci-dessous, publié le 24 janvier. Contacté afin de connaître le détail des dépenses des 1,6 million d'euros budgétés pour la promotion du Grand débat national, le Service d'information du gouvernement, dépendant du Premier ministre, ne nous a pour l'heure pas fourni de réponse.

 

Source : Marianne

 

Informations complémentaires :

 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Pas d'argent public pour faire la pub du Grand débat ? L'intox de Sibeth Ndiaye (Marianne)