1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Réalité de plus en plus croissante à cause des salaires/retraites/pensions qui n'augmentent pas, alors que l'inflation réelle doit être proche de 7% à cause des planches à billets de la BCE, Les dépenses contraintes sont tellement lourdes, les factures alimentaires et énergétiques explosent. Résultat, la société se cristallise en vue d'une scission entre des ultra-pauvres et des ultra-riches, et comme on le voit aux États-Unis la classe moyenne disparaît ici aussi.

Comme par le passé c'est l'échec, ou le succès ? Des politiques économiques de Hayek et de Milton Friedman et de l'école de Chicago..., avec le génie de Keynes, mais juste pour les marchés financiers, le CAC 40 et les banques... (Informations complémentaires)

La crise que nous vivons n'est pas une crise systémique dans le sens où elle est contagieuse, c'est une crise systémique parce que c'est le système capitaliste  lui-même et son mode de fonctionnement qui est en cause...

Et on avait été prévenus, heureusement (à mon sens) il y a de possibles pistes de solutions. (Qui, elles ont été bien occultées par l'histoire...)

Bien sûr, pour cela comme pour le reste, pour tenter ne serait-ce que de réagir, il faudrait être en démocratie... ; ))))))))

Amitiés,

L'Amourfou

Modeste 08 10 2019
Entre 2008 et 2019, la proportion de Français déclarant appartenir à la classe moyenne est passée de 70 à 58%.
LP/Julien Barbare
 
 
et
 
 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Société de consommation : cette classe moyenne qui se sent exclue (Le Parisien)