1 1 1 1 1 Rating 4.80 (15 Votes)

Jamais les Français n'ont eu autant d'argent en liquide, sur des livrets d'épargne ou placés en assurance-vie (fonds euro). Depuis 2015, l'encours de l'épargne dite « sécurisée » a progressé de 530 milliards d'euros. Un boulet pour les banques et les assureurs dans le contexte de taux bas.

Epargne Taux Negatifs 28 01 2020

 
Publié le 22 janv. 2020 à 6h30 Mis à jour le 23 janv. 2020 à 7h06

L'appétit des Français pour l'épargne ne se dément pas. Ils investissent dans  l'immobilier, parfois dans les actions, mais ce qu'ils préfèrent par dessus tout, ce sont les placements « sécurisés » (livrets d'épargne réglementée, dépôts à vue, assurances-vie en euros) même s'ils ne garantissent pas un rendement. Signe de cette tendance, l'encours du Livret A a progressé de 12,64 milliards d'euros en 2019, à près de 300 milliards d'euros (298,6 milliards), selon les chiffres dévoilés mardi par la Caisse des dépôts.

Avec le Livret de développement durable et solidaire, l'encours dépasse même 410 milliards d'euros. « Les Français adorent ces produits parce qu'ils sont disponibles, sécurisés et offrent du rendement défiscalisé », explique Philippe Crevel, président du Cercle de l'épargne. Tous les produits dits « sécurisés », du cash aux livrets d'épargne en passant par les assurances-vie (fonds euro) ont vu leur encours progresser ces dernières années.

Lire la suite sur Les Echos.fr

Source : Les Echos.fr

Informations complémentaires :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Epargne : le problème à 3.290 milliards des banques et des assureurs français (Les Echos)