1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Je vous partage ce billet, parce que ça permet de prendre un peu le pouls du pays, et je croie qu'on est toutes et tous, plus ou moins dans le même état d'esprit, après la cacophonie gouvernementale, les gens ne savent plus à quel saint se fier (Cliquez sur les graphiques pour les agrandir).

Sondage Fr 23 05 2020
Les Français ont très peu changé les habitudes prises en deux mois de confinement à domicile.
Midi Libre / MiKAEL ANISSET
 
Un sondage Odoxa Dentsu-Consulting publié ce jeudi soir multiplie les paradoxes, quatre jours après la levée partielle du confinement des Français. Ils n'osent encore pas trop bouger, dans l'expectative.

Nous ne sommes pas à un paradoxe près. Nous pensons que le déconfinement se passe bien, mais 80% d'entre nous ne se sentent pas plus heureux depuis le 11 mai et donc depuis qu'ils sont autorisés à quitter presque librement leur domicile. C'est ce qui ressort d'un sondage Odoxa Dentsu-Consulting publié ce jeudi soir et qui interroge les Français sur leur perception du déconfinement.

Deux Français sur trois n'ont encore revu ni ami, ni famille

Cette enquête a été réalisée mardi et mercredi auprès d'un échantillon représentatif de 1002 Français adultes, qui témoignent que nous sommes loin d'avoir tous repris notre vie d'avant. C'est même spectaculaire. 65% des Français ne sont pas sortis de chez eux plus souvent ou plus longtemps que durant la période 17 mars-11 mai. Ils sont aussi nombreux à n’avoir pas revu des membres de leur famille ou des amis et plus nombreux encore, 69%, à ne pas être retournés au travail.

Sondage 2
Les Français ont peu bougé depuis le 11 mai et réduit les contacts sociaux.

Le chiffre le plus impressionnant est sans doute celui des Français qui n'ont pas renvoyé leur enfant à l'école. Ils sont 83% dans ce cas, plus nombreux à avoir fait ce choix dans les couches sociales défavorisées que dans les familles plus aisées, alors que ce sont plutôt les enfants des premiers qui décrochent.

L'impatience du déconfinement, mais des gens qui ne sortent pas

"La semaine dernière, les deux tiers d’entre eux nous disaient souhaiter ce déconfinement", rappelle Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa, l'attendant comme une libération. Mais "le quotidien des Français n’a finalement pas tellement changé entre cette semaine et la semaine dernière" et cela se ressent dans leur moral, sensiblement égal.

Sondage 1
Heureux, plus heureux, pas plus heureux ? - Midi Libre

20% se sentent certes "plus heureux" que pendant le confinement, mais la très majorité d’entre eux (72%) ne se dit "ni plus ni moins heureux que pendant le confinement ", ceci étant lié au fait que la grande majorité d'entre eux n’a pas mal vécu le confinement. Seule une minorité s’est sentie oppressée par cette vie masquée et "sous contrôle".

Des écoles à la sécurité correcte, mais les enfants gardés à la maison

Plus largement, pour nos compatriotes, "le déconfinement se passe finalement bien sur un plan sécuritaire, et surtout nettement mieux (moins mal) que ce qu’ils avaient anticipé", analyse Céline Bracq. L’entreprise est, encore une fois, plébiscitée, 78% des Français jugeant "satisfaisant" le niveau de sécurité au travail depuis ce lundi 11 mai.

Sondage 0
Bonne surprise : ils ont confiance en la sécurité sanitaire dans les écoles.

Plus étonnamment, ils jugent correcte la sécurité dans les écoles. En effet, 60% des Français pensent que, finalement, le niveau de sécurité s’est révélé satisfaisant. Les plus concernés, les 35-49 ans sont aussi nombreux que les autres (61%) à le penser/l’avoir expérimenté... même s'ils sont finalement très peu à y envoyer leur enfant...

Sondage 4
Les Français approuvent globalement les restrictions. Mais réclament notamment d'aller à la plage.

Source : Midilibre.fr via Contributeur anonyme

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Sondage : déconfinés, les Français sortent peu et ne se sentent pas plus heureux... (Midilibre.fr)