1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

25881

Mme Bettencourt a été entendue, et elle a eu le courage de revendiquer la paternité de l'île d'Arros

La milliardaire Liliane Bettencourt a été entendue un peu plus de trois heures ce lundi par les policiers de la brigade financière dans son particulier de Neuilly (Hauts-de-Seine). Son audition s'est achevée à 13 h 15, selon son , Me Georges Kiejman, selon qui le bureau le bureau du secrétariat de Mme Bettencourt a été perquisitionné.

L'héritière de L'Oréal, de retour de vacances dans sa résidence de Formentor (Espagne), a été auditionnée comme témoin dans le cadre de l' portant sur les soupçons de fraude fiscale et de conflit d'intérêt.  Agée de 87 ans, elle devait être interrogée sur les enregistrements clandestins réalisés chez par son ancien majordome. C'est dans le cadre de cette enquête que sera aussi entendu, en début de semaine, le ministre du Travail Eric Woerth.

Les policiers devaient notamment questionner Liliane Bettencourt sur deux comptes qu'elle détient en Suisse, dotés de plusieurs dizaines de milliers d'euros, ainsi que sur l'île d'Arros, aux Seychelles, dont les enquêteurs supposent qu'elle en a été la véritable propriétaire, se louant l'île à elle-même, pour la transmettre ensuite, via une fondation, à son protégé François-Marie Banier.

«Ma présence ici est affectueuse, qui pallie l'absence de sa fille»

L'avocat de la milliardaire est arrivé peu avant 11 heures sur place. Pour autant, il ne devait pas assister pas à l'audition. «Ma présence ici est affectueuse, qui pallie l'absence de sa fille», a-t-il déclaré avant de s'engouffrer dans la propriété, fermée par un portail.

Au total, cinq enquêtes ont été ouvertes après la découverte des enregistrements clandestins. Ces derniers, réalisés entre mai 2009 et mai 2010 au domicile de la milliardaire, suggèrent notamment l'existence d'une fraude fiscale.

Au coeur de la tempête politico-judiciaire, l'héritière de L'Oréal a accueilli vendredi avec «soulagement» le rejet par le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, d'une nouvelle demande de mise sous tutelle déposée par sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt.

Vendredi, les policiers de la Brigade financière ont saisi de nombreux documents relatifs notamment aux dispositions testamentaires de Mme Bettencourt, lors de perquisitions visant son notaire Jean-Michel Normand. Ces perquisitions ont été réalisées à la demande de la juge Isabelle Prévost-Desprez, qui enquête sur un éventuel abus de faiblesse aux dépens de la milliardaire.


Source :
Le Parisien

Informations complémentaires :

France-Info (Audio) : Liliane Bettencourt interrogée par la police pendant deux heures
La Tribune.fr :
Affaire Bettencourt : Liliane Bettencourt a été auditionnée
Rtbf.be : 
France: Lilliane Bettencourt a été interrogée chez elle


 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Liliane Bettencourt entendue trois heures par les policiers