1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le recueillement est le seule geste logique dans ce type de cas. Il vaut mieux prier pour les gens dans la tourmente et ces 8 bébés morts...

Environ 200 personnes assistaient hier matin à la messe donnée en l'église d'Arleux. Un office particulier où planait l'ombre des tragiques évènements de la semaine, et durant lequel se sont multipliées les prières, comme un refuge à l'incompréhension de toute une communauté.

SÉBASTIEN LEROY > Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les paroissiens sont arrivés à l'église Sainte-Claire par petites grappes, pour la messe de 10 h 30. C'est ici, à Arleux, qu'ils sont venus, comme tous les dimanches pour la messe qui concerne l'ensemble des 17 villages de la paroisse dont fait partie Villers-au-Tertre. Plus nombreux qu'à l'accoutumée en cette période, aux dires des habitués. Car, si beaucoup ignoraient que des prières seraient données pour la famille Cottrez et plus particulièrement pour les huit nouveau-nés retrouvés morts, chacun ici a bien en tête le drame qui s'est noué cette semaine.

http://memorix.sdv.fr/5/www.nordeclair.fr/infoslocales_articles/214884763/Position1/SDV_LVDN/default/empty.gif/55666e5534557752324c5941414f4661?
« C'est un malheur », lâche celui-ci. « Ça fait forcément quelque chose. Je suis moi-même mère de cinq enfants, ça me touche » , dit une autre. « Même si on aimerait comprendre ce qui s'est passé, il ne faut pas juger, témoigne Jean-Michel. Il n'y a qu'elle qui puisse dire pourquoi elle a fait ça. Il faut laisser la justice faire son travail et réfléchir à ce qui s'est produit, pour que ça ne puisse plus arriver de voir une telle détresse ».
Car pour les paroissiens, l'heure est plutôt à la compassion, même si certains avouent « avoir du mal à pardonner. Parfois il est difficile d'aller jusqu'au bout du message de l'Église ». « On ne peut que prier pour ces huit petits anges qui n'ont pas eu le bonheur de vivre » , explique Marie-Antoinette, venue d'Erchin, à côté de Villers. Elle connaît bien les Cottrez, ce sont des « amis depuis toujours » . Aussi, comme beaucoup d'autres, Marie-Antoinette se refuse à jeter l'opprobre sur Dominique, la mère. « C'est incompréhensible. Je sais qu'elle avait du mal à accepter son corps. Elle ne s'aimait plus, peut-être ne pouvait-elle plus aimer. Cela a dû être une souffrance pour elle.
Maintenant, il faut entourer cette famille ».

« Ne pas juger »
Au diapason des paroissiens, l'abbé Robert Meignotte et le père Larry Brown, un moine bénédictin américain qui célébrait la messe comme cela était prévu de longue date, ont forcément un peu réécrit leur office à l'aune de cette actualité brûlante. « Cela fait huit jours que je suis ici, entame le père Brown. La semaine dernière, la célébration était plus joyeuse, avec cinq baptêmes. Aujourd'hui, souvenons-nous de ces huit enfants qui n'ont pu recevoir le baptême. Nous les confions à la miséricorde de Dieu ».
En dépit de ces « huit actes de haine », comme il l'a souligné dans son homélie, l'homme de foi poursuit en appelant à « nous abstenir de la juger et à plus forte raison de la haïr. Laissons la justice civile faire son travail correctement, pour juger ce crime comme il doit l'être. Prions pour elle, espérons que la lumière de Dieu viendra à elle pour la ramener à lui ».
Des mots forts, durs parfois, que l'Abbé Meignotte a un peu adoucis dans ses intentions de prière, souhaitant à cette famille qu'elle « trouve des amis, des gens, qui les aiment et les soutiennent dans cette très grande épreuve ». « Le père Larry est un peu la voix officielle de l'Église aujourd'hui, expliquait l'abbé après la cérémonie. Moi je suis d'ici, je connais les gens et leurs souffrances ».
Hier, devant l'autel où brillaient huit petites bougies pour huit nouveau-nés disparus, cette souffrance, mêlée d'incompréhension, était palpable.


Source :
Nord Eclair

Informations complémentaires :

Le Figaro.fr : Villers: prière pour les huit bébés
La Voix Du Nord :
Après le drame de Villers-au-Tertre, le recueillement à l'église d'Arleux à l'occasion de la messe dominicale

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Prier pour panser les plaies