1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Est-ce le retour de la police de proximité (informations complémentaires) ? Supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003, et qui faisait notamment la liaison entre les habitants des cités sensibles et l'État en les sécurisant ?

« Pas du tout ! »

Assure le rassurant Claude Guéant... Ce sont des « patrouilleurs »…

Encore une fois je vais le dire avec mes mots, désolé : Ou des drones lancés dans la population française pour faire des actions légales ou des relevés de données « in vivo » notamment pour les systèmes de recoupement de l'état, en phase avec la volonté affichée dans la politique de rétention des mots de passe initiée par la Loppsi 2 pour enfin peut-être (je pense) surtout « patrouiller » dans certains lieux sensibles, et comme planifiés sur TOUT le territoire pour l'expulsion d'habitants de caravanes et autres yourtes quasi SDF... Une sorte de police .. à part... ; ))

Alors vous en pensez quoi ? Moi j'ai rien à cacher... Mais plutôt que de scanner tous les Français(e)(s), ça serait peut-être mieux pour ces Français qui sont en difficulté, que l’État s’intéresse sincèrement à eux et soit plus présent systématiquement, en faisant cet effort « sécuritaire » et être précisément à proximité... Et avec une officine de commissariat de Police (si elle a été fermée ou inexistante, et justement plus de moyens). Dans ce que notre ministre dénomme habilement comme des « zones » ?

Voilà… My 2 cents… Citoyenne ; )

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a annoncé mercredi la création de "patrouilleurs" pour "donner plus de visibilité à la police".

Ce nouveau dispositif devrait être effectif à la rentrée de septembre et expérimenté en certaines zones dès le mois de mai, a-t-il précisé lors d'un déplacement en Seine-Saint-Denis.

L'objectif est de "créer un climat de sécurité, une ambiance de sécurité, ce qui signifie donner plus de visibilité à la police, faire en sorte que la population ait plus de facilité pour accéder à des policiers", a expliqué Claude Guéant aux journalistes.

"Pour cela, il faut qu'ils soient plus nombreux sur la voie publique en patrouilles d'effectif réduit, afin de multiplier les patrouilles. Ce qui font des patrouilles, c'est des patrouilleurs", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur a réfuté tout retour à la police de proximité mise en place en 1998 par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin et supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003, alors qu'il était ministre de l'Intérieur.

Le Parti socialiste critique mercredi soir une mesure qu'il compare à une "palinodie".

"Ses prédécesseurs ayant supprimé, depuis 2007, 10.792 emplois de policiers et de gendarmes, le ministre de l'Intérieur en est donc réduit à tenter de créer 'un sentiment de sécurité'", déclare dans un communiqué Jean-Jacques Urvoas, secrétaire national du PS chargé de la sécurité.

"Il faudra bien plus que cette palinodie pour que le gouvernement regagne la confiance perdue de la population", ajoute-t-il.

Sophie Louet

Source : Reuters

Informations complémentaires :


Révélations d'un commissaire sur Sarkozy par Khalemvideo

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Guéant annonce la création de "patrouilleurs", le PS critique