1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Nul doute que vous serez soulagés d'apprendre ce matin que la caution de DSK a été versée... Mais avez-vous entendu les infos (si prolixes) hier, concernant le cas de ce salarié de Renault « suicidé » ? Enfin des « patrons meurtriers » devant des tribunaux ! Comme d'habitude j'ai mon avis sur la question (désolé), car je n'ai jamais pu supporter les voitures Renault ni son actuel PDG (éternel insatisfait, c'est comme les Citroën, mais elles c'est parce qu'elles sont moches). Comme je vous l'ai déjà dit, je suis effaré de la profondeur ma bêtise... et tous les jours !

Pour Renault, est-ce dû à une question de conception et d'image véhiculées... Rien à voir avec les gens qui les conçoivent et construisent, mais ça doit être une répulsion innée, je sais pas, comme quoi le hasard n'en est pas un... Mais fait bien les choses....

Encore une fois, dans le cas de l'affaire Louis Renault, comme dans TOUT, quand on regarde bien (confirmé par ma belle-maman, « a priori » il n'était pas collabo, il s'est enfui justement pour ne PAS travailler avec les Allemand, car il fabriquait des CHARS ! Et il a été rattrapé par l'histoire en rentrant des USA). Les usines étaient tombées sous l'emprise allemande à son retour, puis à la Libération nationalisées... Quant à Louis Renault... Enfin... Au final... C'est TOUJOURS LES MÊMES QUI GAGNENT ! Là où c'est dommage, c'est pour leurs employés... Car, apparemment, à force c'est tuant... Et c'est pas mieux chez France Télécom ?

N'y voyez-vous pas un trait commun ? ... Ah ces curseurs pas où il faut !... Et c'est pas mieux ailleurs !

Alors à qui profite le crime ? Remontez la piste des assassins de ces DEUX hommes... Le capital de Renault se répartit en 15,01 % de participation de l'Etat français, 15 % de Nissan, 7 % de l'étranger, et 62 % du public...

Mais qui peut donc bien faire peser une telle pression au résultat sur les épaules de Carlos Ghosn....

A part la logique humaniste ? Il est où le facteur humain là-dedans ? Il a disparu avec la froideur des équations mathématiques de Wall Street ? Alors à qui ou à quoi sert le bénéfice FINANCIER RÉEL de ces formules ???? Des ordinateurs ? Ou à des personnes que l'on pourrait qualifier de mal intentionnées... Qui en veulent toujours PLUS ! Avec des effets de bord mondiaux pervers ?

Quand il n'y a pas de logique... Ça.... Plante. Ou ça fonctionne MAL.... Je vous l'ai déjà dit, ce sont deux logiques antagonistes, vous le SAVEZ pourtant... Ils ont scié, dès 1926, la branche sur laquelle ils étaient assis, alors ça fait 85 ans qu'ils tombent dans le vide !!!... Donc ils se rattrapent aux autres branches comme ils le peuvent ! Même si elles cassent sous le poids de leur bêtise dans leur chute ! Et au bout d'un moment...

Folamour,

PARIS (Reuters) - La cour d'appel de Versailles a retenu jeudi une "faute inexcusable" de Renault, notion juridique supposant une responsabilité civile, dans le suicide d'un ingénieur en 2006.

Cet arrêt, qui confirme un jugement du tribunal des affaires de sécurité sociale de Nanterre de décembre 2009, met le constructeur en difficulté puisqu'un lien entre l'organisation de l'entreprise et un décès est reconnu.

C'est la première fois que la justice statue dans ce sens dans ces procédures, à ce niveau. L'homme qui s'était donné la mort travaillait au Technocentre de Guyancourt (Yvelines), comme deux autres employés qui ont eux aussi commis un suicide en 2006-2007.

Cet ingénieur en informatique de 39 ans, père d'un garçon de 11 ans, s'était jeté en octobre 2006 du cinquième étage du bâtiment principal du Technocentre. La veuve de l'ingénieur avait poursuivi Renault qui, selon elle, avait l'obligation de protéger la santé physique et mentale de son salarié.

"Cette décision de justice est importante et pointe explicitement la responsabilité des employeurs dans la mise en place d'organisations du travail pathogènes", estime l'union syndicale Solidaires dans un communiqué.

L'Inspection du travail estimait dans un rapport rédigé en 2007 avoir établi un lien entre trois suicides qui, selon elle, seraient en rapport avec l'ambiance générale de travail caractérisée par une forme de harcèlement dans le centre de Guyancourt dédié à la "conception automobile" de Renault.

Ces suicides en série sont interprétés par les syndicats comme le résultat d'une pression accrue en raison de l'intensification des charges de travail et des impératifs de rentabilité accrue.

Renault va étudier la possibilité d'un pourvoi en cassation, a dit un porte-parole. La société assure avoir déjà agi pour enrayer ce problème de suicides, à partir de 2007.

"Tous les plans d'action ont été mis en place à ce moment-là. Nous avons travaillé avec des cabinets qui sont spécialisés sur les questions psychosociales", a-t-on expliqué.

Une série de suicides à France Télécom, imputés aussi par les syndicats à un mode de gestion du personnel et de l'entreprise, a conduit l'an dernier à des mesures de prévention.

Thierry Lévêque, avec Helen Massy-Beresford, édité par Yves Clarisse

Source : Reuters

Informations complémentaires :

Techno-Science.net : Louis Renault (industriel)


Les descendants de Louis Renault contestent la... par Boulogne-Billancourt

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Renault coupable de « faute inexcusable » pour un suicide