4 1 1 1 1 1 Rating 4.00 (2 Votes)

Voilà des news fraîches. J’entends la critique me dire que je n’ai pas un point de vue exhaustif sur l’actu française. Je leur répondrai, que perso, j’ai eu ma dose d’horreurs ce matin. Rien ne les empêche de consulter Google actualités ou Reuters pour avoir des nouvelles encore dégoulinantes de sang… Il y a des choses que je ne relaierai jamais. Pensez-vous que les gens puissent être victime de démons ? Je me pose sérieusement la question après avoir réfléchi au sujet et vu certaine conférence

Bref, cela m’interpelle. Mais pour être consensuel, ce qui me marque ce matin, c’est la conclusion de cet article de Reuters, avec maintenant quelques jours de recul. On sait que ces graines de Bordeaux viennent de Jardiland, qui les a acheté à un fournisseur anglais, qui s'est lui-même fourni en Italie. Formidable ! Merveilleux ! C’est beau la mondialisation… (pour brouiller les pistes et diluer les responsabilités…).

Mais alors, POURQUOI retrouve-t-on cette INCROYABLE souche Escherichia Coli allemande 0104 H4, fruit du génie génétique et épidémiologique HUMAIN dans ces graines ? Personne ne se pose la question ? On voudrait dissiper mondialement une saloperie (qui à la base, d’après son séquençage, devait contenir le génome de la PESTE !) que l’on ne ferait pas mieux (heureusement ils n’ont aucune culture cinématographique…)

Je pense donc, qu’à la vue des perspectives qui commencent à se dessiner, et en mettent en lumière le fait que c’est TOUT notre appareil national de vigilance virale qui est mis à l’épreuve, que d’ores et déjà les autorités françaises, en plus d’une enquête sanitaire, devraient mettre en route, en parallèle, une enquête internationale pour « tentative de meurtre avec préméditation ».

Ah ! Cela vous fait rire ? Alors profitez-en ! Car sachez que je suis un clown volontiers généreux, mais que je suis très SERIEUX…  Alors il serait de bon aloi, que les descendants de Pasteur, nous pondent un séquençage digne de ce nom, pour savoir s’il y a OUI ou NON la peste bubonique comme 2e charge génique dans cette chimère hybride. Parce que pour l’instant les cocos, c’est les Allemands qui tiennent le haut du pavé et quelque chose me dit qu’ils ont pas mal de PRESSION

D’après le Pr Stefan Lanka, il y a aussi une autre « possibilité » qui expliquerait ce mutisme français, et alors sincèrement, je me pose quelques questions :

1/ Le but de ce tintamarre médiatique ?
2/ Qu’est-ce qui se passe « réellement… » et l’ampleur des dégâts avec ses possibilités de contamination de nos hôpitaux, habitants, etc. ?
3/ Qu’est-ce que c’est réellement que cette « chose » et ce que l'on a pu la séquencer ?
4/ Qui l'a mise là ?

Amicalement,

  

BORDEAUX (Reuters) - Deux personnes ont été hospitalisées lundi à Bordeaux à la suite d'une intoxication par la bactérie E.coli, portant à neuf le nombre de patients soignés à l'hôpital dans ce dossier, a déclaré lundi soir l'Agence régionale de santé Aquitaine (ARS).

Parmi elles se trouve une personne qui avait été hospitalisée dans un premier temps à l'hôpital militaire Robert-Picqué et qui avait pu rejoindre son domicile.

Entrée lundi au CHU de Bordeaux, elle est atteinte d'un syndrome hémolytique et urémique (SHU), qui comporte notamment des complications rénales.

La deuxième personne a été hospitalisée à l'hôpital Robert-Picqué pour une diarrhée sanglante.

L'état de santé des autres patients hospitalisés au CHU est stationnaire.

Deux sont en réanimation, dont une septuagénaire dont l'état s'est stabilisé dimanche après avoir suscité des craintes.

Une des deux personnes qui se trouvaient en soins intensifs a vu son état s'améliorer et a pu rejoindre le service de néphrologie. Trois autres personnes se trouvant dans ce service sont dans un état stationnaire, a précisé l'ARS.

L'agence avait indiqué dans la matinée que les derniers résultats bactériologiques des patients hospitalisés confirmaient une infection par E.Coli producteur de shigatoxine de souche O104, souche retrouvée dans le cadre de l'épidémie survenue en Allemagne, qui a fait une quarantaine de morts.

Au moins six personnes ayant mangé des graines germées à la même kermesse le 8 juin dans le centre de loisirs de la petite enfance de Bègles (Gironde) font partie des patients atteints. Une septième s'y trouvait mais n'a pas ingéré ces graines.

ENQUÊTE SUR 200 PERSONNES

Aucun lien avec la fréquentation du centre de loisirs de Bègles n'a été établi concernant la septuagénaire placée en réanimation.

L'ARS a indiqué lundi soir que quatre autres patients qui avaient participé à la kermesse et ont présenté une diarrhée sanglante la semaine dernière, ont été signalés par des médecins traitants et font l'objet d'un suivi médical.

Les personnes ayant fréquenté la kermesse du 8 juin à Bègles et présentant une diarrhée sanglante ou une intense douleur abdominale et des vomissements sont invitées à consulter leur médecin traitant, a rappelé l'ARS.

L'antenne régionale de l'Institut de Veille Sanitaire (Cire Aquitaine) doit effectuer durant la semaine une enquête épidémiologique auprès de tous les participants de la kermesse au centre de loisirs à Bègles, soit environ 200 personnes, "pour mieux comprendre la survenue de cet épisode sanitaire".

Les graines germées suspectes ont été achetées dans un magasin Jardiland de la banlieue de Bordeaux. Vendredi, le secrétaire d'Etat à la Consommation a désigné la société britannique Thompson & Morgan comme étant le fournisseur, annonçant la suspension de la vente de ses produits en France.

La société britannique a réagi en déclarant dans un communiqué que "l'épidémie française semble être centrée sur un événement spécifique".

"Cela nous laisserait penser que quelque chose de propre à la région de Bordeaux, ou la façon dont le produit a été manipulé et germé, est responsable de l'incident et non nos graines", ajoute-t-elle.

Le directeur de la jardinerie, Nacho Parra, a indiqué lundi à Sud-Ouest sur la base d'une fiche de traçabilité des produits, que "Thompson & Morgan avait acheté les graines en cause en Italie".

Claude Canellas, édité par Marc Angrand

Source : Reuters,Vidéo M6 Actu

Informations complémentaires :

 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Deux nouvelles personnes touchées par l'E.coli et hospitalisées