5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Je réfléchissais hier… Croyez-vous que cette république maçonnique ait gagné son pari ? Qu’elle ait définitivement fait main basse sur ces Gaulois rebelles qui avaient donné leur cœur à Marie ? Croyez-vous que ces générations futures, à qui l'on donne le bac comme des sucettes, soient formatées pour ne jamais remettre en cause le système et la réalité virtuelle qu’on leur a fabriqué, à travers cette caricature de république si médiatiquement « démocratique » qui nous entoure ? 53,06 % des Français sont infectés par ce virus illuminati, est-ce une raison pour perdre espoir ? Non je ne le pense PAS ! À en croire les petits mots, que vous me faites parvenir de la planète entière, vous êtes bien conscients de ce qui se trame…

Aussi frères et sœurs, je vous le dis, ne vous laissez plus terroriser et humilier par l’arrogance de ces gens incultes. Si vous me lisez depuis assez longtemps, vous avez assez de données pour ne plus vous laisser imposer le diktat des fausses vérités pourvoyées par ce cortège d’imposteurs, et pour argumenter dans une conversation ou autres, contre leurs fausses vérités imposées, chiffres à l’appui…

Ne vous laissez plus rabaisser, battez-vous ! Et avancez ! Mettez-les face à leurs perversions. Qu’ils aient la bave aux lèvres de rage d’être acculés au mur de leur bêtise ! Ne soyez plus soumis mais combatifs ! Comme vous allez le voir ci-dessous, il semblerait que le mal soit présent à droite comme à gauche (on comprend mieux la position de M. Mélenchon). Les dés sont ainsi pipés depuis la révolution et sa nécessaire laïcité (pour mieux vous couper de tout échappatoire spirituel), même si la révolution nous a amené beaucoup de choses, dont la liberté d’expression, elle nous a trompé, et le mal est ainsi profond... Leur empire s’étend de l’Europe aux États-Unis, il rayonne sur le monde, et leurs valeurs d’humanisme sont un culte de l’homme et du matérialisme par opposition à la spiritualité et au Père, sous l'égide d'un semblant de démocratie...

Il faut montrer que nous sommes là et bien LÀ ! 175.000 lecteurs se sont joints à nous sur le blog, et ce n’est QUE mon blog. Pensez aux dizaines voire centaines d’autres blogs… La résistance EXISTE et croyez-moi, n’en déplaise à certains, elle n’est pas que virtuelle… Alors exceptionnellement, aujourd'hui, je vous fais suivre un billet de Mediapart avec Edwy Plenel qui fait suivre l'action au verbe :

Click to download in MP4 format (17.25MB)

Le ministre de la santé Xavier Bertrand a été mis en examen pour «diffamation publique» sur plainte de Mediapart, le 30 juin, par le juge d'instruction Jean Gervillié, du tribunal de grande instance de Paris. Le ministre s'est rendu discrètement au Palais de justice, assisté de ses avocats Édouard de Lamaze et Éric Morain, pour se voir signifier sa mise en examen.

Mediapart et Edwy Plenel, directeur de la publication, avaient porté plainte avec constitution de partie civile contre Xavier Bertrand le 20 juillet 2010 en raison de ses déclarations sur l'affaire Woerth-Bettencourt (on peut lire la plainte ici).

Alors secrétaire général de l'UMP, celui-ci avait parlé de «méthodes fascistes» dans l'affaire Woerth-Bettencourt, désignant de façon transparente Mediapart comme «un site» ayant recours à des «écoutes totalement illégales» et à des «rumeurs».

Xavier Bertrand a été nommé ministre du travail, de l'emploi et de la santé en novembre 2010.

Sollicité par Mediapart, Édouard de Lamaze, défenseur de Xavier Bertrand, rappelle que la mise en examen est automatique après le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile. L'avocat estime qu'il s'agit d'un «choix politique et médiatique» de la part de Mediapart.

Cette mise en examen est intervenue au moment où le ministre de l'intérieur Claude Guéant choisissait de retirer, la semaine dernière, la plainte en diffamation qu'il avait déposée − alors qu'il était secrétaire général de l'Élysée − en novembre dernier contre Mediapart.

Source : Mediapart

Informations complémenaires :

Pancho

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Xavier Bertrand mis en examen sur plainte de Mediapart