1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Au fur et à mesure que le profil de Dominique Strauss-Kahn, version privée, se dessine, cette affaire devient de plus en plus pesante et met mal à l’aise. Les révélations de Mme Anne Mansouret , la mère de l’accusatrice française Mme Tristane Banon, enfonce le clou. Les faits, toujours les faits, l’histoire et son sillon, personne ne peut y échapper… Même si des fois cela met des années ou des siècles… La vérité finit (quasiment) toujours par éclater, l’attitude courageuse de M. François Hollande est aussi à méditer, il est bien fidèle à ses amitiés… Pauvre Tristane Banon luttant courageusement pour notre information et son honneur, je pense que certains n’ont pas fini de lui envoyer des fleurs… Va-t-on la retrouver décédée comme ce journaliste qui a dénoncé l’affaire News of the World de Murdoch (sans que ce dernier soit inquiété le moins du monde...) ? Ah ces curseurs…

N. B. Ce n'est pas ici le propos, mais pour info l'upgrade est fini ! La maquette 1.6.5 est prête, mais il y reste 2 petits bugs que je tente de corriger, et a priori ciao Rss Factory et Joomulus... (pas compatibles) : (

Bonne lecture et visionniage

Folamour,


La mère de Tristane Banon témoigne sur BFMTV par BFMTV

PARIS (Reuters) - La deuxième épouse de Dominique Strauss-Kahn a été entendue vendredi dans l'enquête ouverte après la plainte déposée par la journaliste Tristane Banon pour tentative de viol, a-t-on appris lundi de source policière.

François Hollande, candidat aux primaires socialistes, sera également entendu "comme toutes les personnes ayant pu recevoir des confidences" de Tristane Banon, a-t-on indiqué de source judiciaire, confirmant une information à paraître mardi dans Le Figaro.

"Il n'y a rien de nouveau. M. Hollande n'est pas ciblé particulièrement", a-t-on ajouté.

L'avocat de la journaliste, David Koubbi, avait indiqué lors du dépôt de sa plainte qu'il espérait l'audition de l'ancien premier secrétaire du Parti socialiste, qui selon lui avait été informé des faits reprochés à Dominique Strauss-Kahn.

Brigitte Guillemette, deuxième épouse de Dominique Strauss-Kahn, est la quatrième personne entendue par les enquêteurs après Tristane Banon et la mère de la plaignante, l'élue socialiste Anne Mansouret. Un journaliste qui a travaillé avec la jeune femme a également été entendu.

Selon Le Point.fr, la deuxième épouse de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international, citée à plusieurs reprises par Anne Mansouret, a démenti la version donnée par la mère de Tristane Banon aux enquêteurs.

Elle a notamment affirmé n'avoir jamais servi d'intermédiaire entre Tristane Banon et son ex-mari à l'époque des faits, en 2003.

Anne Mansouret avait évoqué devant la presse une conversation avec Dominique Strauss-Kahn au cours de laquelle celui-ci aurait reconnu "avoir pété un câble".

Mais Brigitte Guillemette a dit ne pas être au courant de cette déclaration, selon l'hebdomadaire.

Anne Mansouret a regretté, après l'arrestation de l'ex-directeur général du FMI à New York, avoir dissuadé sa fille de porter plainte juste après l'agression présumée, il y a huit ans.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur la plainte de sa fille, un autre dossier embarrassant pour Dominique Strauss-Kahn, également poursuivi aux Etats-Unis pour tentative de viol.

Tristane Banon affirme que les faits présumés se sont déroulés en février 2003 lors d'une rencontre avec Dominique Strauss-Kahn dans le cadre de la rédaction d'un livre.

Nicolas Bertin et Gérard Bon

Source : Reuters

Informations complémentaires :
 


"Elle n'avait aucune chance d'être... par Europe1fr

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Une ex-femme de Strauss-Kahn entendue dans l'affaire Banon