5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Elle est pas belle notre « démocratie » ce matin ? Resplendissante de mille feux ! Si vous travaillez chez EADS ne soyez pas offusqué que notre président choisisse les Israéliens comme fournisseur de drones. Non, promis, il ne touchera rien de son intermédiaire, le célébrissimement éthique Serge Dassault.

C’est comme pour ces « Indignés » qui sont en stack overflow et ne supportent plus notre gouvernement. S’ils se font remballer partout manu militari dans des paniers à salades et notamment, symboliquement, devant la Bourse (informations complémentaires), c’est juste un détail cosmétique dans votre décor médiatique artificiel, (ils doivent ensuite passer un sale ¼ heure histoire de leur ôter toute envie de recommencer).

De toutes les façons, pendant ce temps, les autorités construisent votre stalag juridique ! Eh oui ! Avec le « MES » dont on vous avait tant parlé !!!! C’est à la limite du comique, rien ne les arrête et surtout pas la peur du ridicule, ils osent TOUT ! Enfin comme de l’autre côté presque personne ne leur dit rien, ils s’en fichent !

Courage Mme Prévost-Desprez, le peuple français est avec vous dans l'arène ! Comme je le disais, de Karachi à l'affaire Bettencourt, ce sont les femmes qui donnent l’exemple ! Alors vous, pauvres couards masculins, où êtes-vous ? Où sont passés vos atouts physiques ? Êtes-vous toujours bloqués dans votre zone de « flexibilité » intellectuelle ? Les hommes sont d’éternels enfants…. Il faut les prendre par la main

L'Amourfou

PARIS (Reuters) - La juge Isabelle Prévost-Desprez est convoquée vendredi à la Cour d'appel de Versailles en vue de poursuites disciplinaires après ses déclarations sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Isabelle Prévost-Desprez conteste les griefs de manquements au devoir de réserve, à l'obligation de prudence et aux devoirs d'impartialité et de délicatesse invoqués contre elle, écrivent Lev Forster, son avocat, et Christophe Regnard, président de l'Union syndicale de la magistrature dans un communiqué.

"Elle estime n'avoir en rien (...) porté atteinte à ses devoirs de magistrat", ajoutent-ils.

Ils précisent qu'ils l'assisteront dans le cadre de cet entretien devant le premier président de la cour d'appel de Versailles, présenté comme un "entretien préalable à l'engagement de poursuites disciplinaires".

Dans "Sarko m'a tuer", un livre publié fin août, la juge avait dit avoir eu vent de versements d'argent de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt à Nicolas Sarkozy avant son élection en 2007. Des propos démentis par les témoins qu'elle citait.

Elle a été entendue par le président du tribunal de grande instance de Nanterre le 9 septembre. Le 20 septembre, elle a été entendue comme témoin de l'affaire Bettencourt par un juge d'instruction à Bordeaux.

En 2010, elle avait été dessaisie d'un des dossiers de l'affaire Bettencourt après un imbroglio entre magistrats.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Source : Reuters

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow La juge Prévost-Desprez convoquée vendredi en vue de poursuites