1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Rassurez-vous, rien de tragique (enfin pour nous) ce matin, non plutôt du comique, décidément plus on en a.... plus on en....

La milliardaire veut de nouveau en découdre avec sa fille, affirme son avocat dans les colonnes du Journal du dimanche.

Neuf mois après leur réconciliation très médiatisée, Liliane Bettencourt aurait peu goûté la nouvelle offensive judiciaire de sa fille, qui tente de nouveau de la faire placer sous tutelle.

La justice doit rendre une décision mardi.

Le courrier est daté de vendredi, révèle le JDD. Liliane Bettencourt demande à son avocat "d’agir sans délai et avec fermeté contre les agissements de (sa) fille".
Elle souhaite la révocation du protocole de réconciliation "du 6 décembre et de ses annexes", et demande que soit menée "toute procédure, y compris pénale, pour que cessent les harcèlements" dont elle se dit victime. Suggérant enfin "une action en révocation des donations consenties à (sa) fille pour ingratitude".

Ce qui déclenche les foudres de la milliardaire de Neuilly ? La nouvelle requête en justice déposée en juillet par Françoise Bettencourt-Meyers, qui accuse cette fois le mandataire financier de sa mère de conflit d’intérêt.
A l’époque, Liliane Bettencourt avait simplement répliqué en conseillant à sa fille, "un peu dérangée", de "voir un psy".
N’empêche, cette requête pourrait déboucher mardi sur le placement sous tutelle de la femme la plus riche de France, qui n’aurait alors plus son chéquier en main. "Une imbécillité monstre", juge Liliane Bettencourt dans un entretien qui sera diffusé ce dimanche soir par M6. Elle promet même de "beugler" si le juge des tutelles en décide ainsi.

Après plusieurs années de bataille qui s’était focalisée sur le cas du photographe François-Marie Banier, la mère et la fille s’étaient réconciliées, on s’en souvient, début décembre 2010. Une réconciliation très médiatisée.
Si les intentions nouvelles de Liliane Bettencourt, 88 ans, se concrétisaient, cela pourrait remettre en cause l’actuelle détention en nue-propriété par Françoise Bettencourt-Meyers d’environ 30% des titres de L’Oréal, numéro 1 mondial des cosmétiques. Ainsi que le poste de son époux à la direction générale de Téthys, la holding chargée de gérer la fortune familiale.

Gilles Halais, avec agences
 
Source : France-Info
 
Informations complémentaires :
 


Fonctionnement de la curatelle en France par BFMTV

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Liliane Bettencourt veut faire la « guerre nucléaire » à sa fille