1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Hier, c’était la grande messe chez Martin Bouygues, du reste afficher ses amitiés comme cela est assez dérangeant, mais le discours semblait ouvert, et c’est là que l’on voit le brio du candidat/avocat sortant, qui a quand même un sacré charisme. Cependant les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent et nous avons déjà la facture du précédent opus, preuve en est certaines affaires qui nous occupent actuellement. Simultanément était voté, par nos députés bulldozer (en sursis), l’article 1er du projet de loi concernant la TVA « Sociale ». Alors que l'opposition restait moribonde en se complaisant dans la caricature, sans même effleurer les vrais débats, j'ai bien peur que cela soit un choix de société qui s’impose à nous… Et au monde… Faites donc honneur à nos prétendants et soyez pragmatiques et éclairés dans vos choix, car le bail est de 5 ans, et les conséquences en partie évidentes...


Jean-Noël Guérini s'est présenté au tribunal... par marsactu

Jean-Noël Guérini s'est présenté hier au tribunal de grande instance de Marseille mais une fois devant le juge Duchaine il a joué au muet, refusant d'être entendu. La raison avancée : "violation du secret de l'instruction", ont indiqué ses avocats - Patrick Maisonneuve et Dominique Mattei - dans un communiqué envoyé à l'AFP.

"Vu qu'ont été révélés dans la presse la date et les "axes" de l'audition qu'entendait organiser le juge Duchaine, Jean-Noël Guérini a considéré que cette violation réitérée du secret de l'instruction, constitutive d'un délit, ne permettait pas une bonne et sereine administration de la justice". Une première confrontation était déjà prévue lundi après-midi mais Guérini ne s'était pas présenté, pour les mêmes raisons. Récit.

8 heures, devant le tribunal de grande instance de Marseille. Quelques journalistes attendent l'arrivée de JNG et Rémy Bargès, son directeur de cabinet. Une heure plus tard, le second se présente au tribunal. Pas de trace de Guérini... Les rumeurs courent : il sera convoqué dans l'après-midi. Mais vers 11 heures, le président du CG13 sort rapidement du tribunal. On le retrouve à quelques mètres de là, au bar tabac Le Marigny sur le cours Pierre Puget. Visiblement, il avait prévu d'éviter les journalistes, planqués depuis plusieurs heures à l'attendre.

Et notre présence n'a pas eu l'air de lui faire plaisir. On est bien loin de la réaction du 8 septembre, jour de sa mise en examen, où il remerciait les journalistes de l'accueillir, un grand sourire accroché aux lèvres. Non. Ce matin, c'était plutôt l'inverse. Pas un mot ni l'esquisse d'un sourire. Mais impossible pour lui d'éviter les caméras. C'est donc au pas de course qu'il a rejoint sa voiture en sortant du bar. Aucune déclaration. Et du côté de ses avocats, pas un mot non plus. "On enverra un communiqué à l'AFP". Retour en images sur cette matinée :

Source : marsactu.fr

Informations complémentaires :

 
 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Jean-Noël Guérini : The Artist