1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

1689840 3 Ee0b Bernadette Chirac Vote Dimanche 22 Avril A 2fea362c0a15400928e3dbf4cdb0c5a1

"Je veux voter, et je vais y aller." Avant de partir pour les vacances de Pâques à Taroudant, au Maroc, sa destination traditionnelle, Jacques Chirac avait confié à un ami son désir de se rendre en Corrèze pour le premier tour de l'élection présidentielle, dimanche 22 avril. C'était compter sans la ténacité de son épouse, Bernadette, qui redoutait une déclaration publique de l'ancien président. En privé, celui-ci affirme avec constance que son choix s'est porté sur François Hollande.

L'ancienne première dame n'a donc pas ménagé ses efforts pour que son mari signe une procuration dont elle était la mandataire. Tout en faisant comprendre, lors d'un dîner privé, qu'elle voterait Sarkozy à sa place.

"UNE MALADRESSE"

Au sortir du bureau de vote, à Sarran, elle a tenté d'effacer le souvenir de ce 11 juin 2011, où Jacques Chirac avait déclaré : "J'ai beaucoup d'estime pour François. Maintenant, je peux en parler. Le passé, c'est le passé. Mais lui, c'est l'avenir, parce qu'il va être candidat. Je voterai pour lui certainement."

Mme Chirac, conseillère générale de Corrèze et fidèle soutien de Nicolas Sarkozy, a néanmoins assuré, dimanche : "C'était regrettable, c'était une maladresse. Il a regretté par la suite." Pourtant, en apprenant que la presse se faisait l'écho de sa préférence pour le candidat socialiste, M. Chirac a manifesté sans ambiguïté et devant témoins sa satisfaction, à l'hôtel de la Gazelle d'or, à Taroudant.

MOLLEMENT DÉMENTI

Il a si peu regretté son choix qu'il l'a répété lors d'un déjeuner au Quai d'Orsay, en compagnie d'Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, et de François Baroin, le ministre des Finances, voilà moins de deux mois. Il l'a dit à plusieurs reprises à Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Et évidemment à son très proche ami, Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel.

Quant à Claude Chirac, elle a déjeuné avec la compagne du candidat socialiste, Valérie Trierweiler, comme Le Parisien l'a révélé le 17 avril. Même si le bureau de Jacques Chirac l'a mollement démenti, il ne fait aucun doute que la fille de l'ancien président est acquise à la cause de François Hollande. Les deux femmes se connaissent de longue date, et Claude Chirac, à l'instar d'autres chiraquiens, avait discrètement manifesté son appui avant la primaire socialiste d'octobre 2011.

SA MALADIE ÉVOQUÉE

Le camp du président sortant enrage de ne pouvoir se prévaloir du soutien de l'ancien chef de l'Etat, qui, à 79 ans, est encore très populaire. Nicolas Sarkozy se contente d'évoquer sa maladie, réelle mais intermittente, pour disqualifier toute opinion. A Nice, le 20 avril, lors de son dernier meeting avant le premier tour, il a rendu un hommage appuyé à Bernadette Chirac. "Par votre présence, vous faites taire les mensonges et les menteurs ; par votre présence, c'est toute la famille qui est réunie", a-t-il voulu croire.

La famille corrézienne, elle, a tranché. A Sarran, M. Hollande a obtenu 33,5 % des voix, et M. Sarkozy, 29,7 %. "Ce sont des chiraquiens qui ont voté pour François Hollande, une image très forte", a jugé Sophie Dessus, la vice-présidente du conseil général.

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow En Corrèze, Bernadette Chirac vote seule... Et évite les problèmes