5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

A combien estimez-vous le prix de notre solidarité, sachant que Nicolas Sarkozy avait déjà cédé 600 tonnes de ce précieux métal à l’avantage des Américains. Nos réserves d’Or sont comme notre bombe atomique, elles peuvent nous sauver la mise en cas de coup dur, et de « reset » du système... Pensez au cas de figure que je vous avais indiqué, où il y  aurait un retour à l'étalon Or. Si nous n’en avons plus, nous sommes tout simplement … Ruinés… CQFD….

Banque De France
Petite partie des réserve d'Or de la Banque de France

Si la banque de France doit se recapitaliser pour absorber les pertes liées à une nouvelle décote des obligations souveraines grecques, elle devra faire appel à l'Etat ou peut-être...vendre son Or.

L'Europe travaille à une nouvelle restructuration de la dette qui pourrait contrainte la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque de France à se recapitaliser. Pour faire baisser l'endettement de la Grèce et maintenir ainsi le pays dans la zone euro, cette restructuration de la dette supposerait en effet des pertes importantes pour la Banque centrale européenne et les banques centrales nationales. L'objectif serait, selon des informations obtenues par l'agence Reuters, de réduire l'endettement de la Grèce de 70 à 100 milliards d'euros afin de le ramener à 100 % du produit intérieur brut.

L'une des options envisagées consisterait pour la BCE et les banques centrales nationales membres de l'Eurosystème à accepter une décote de 30 % sur les obligations de l'Etat grec qu'elles détiennent. Le montant total des créances du secteur officiel sur la Grèce, qui comprend les prêts bilatéraux consentis à Athènes par les Etats membres, est estimé entre 220 et 230 milliards d'euros.

Les banques centrales de la zone euro détiennent en effet de grandes quantités de titres grecs acquis notamment dans le cadre du SMP (Securities Markets Programme) et ces titres sont généralement assortis de taux d'intérêt très élevés. D'ailleurs, la Banque de France va reverser à la Grèce les intérêts qu'elle a perçus au titre des obligations souveraines grecques qu'elle détient, soit 754 millions d'euros comme le premier plan de restructuration le prévoyait.

Vers une recapitalisation de la Banque de France ?

La BCE s'est refusé à tout commentaires sur ce sujet. Mais certains responsables européens estiment que la Banque de France et les banques centrales de Malte et de Chypre seraient en première ligne. Elles sont les plus exposées à la dette publique grecque, et pourraient avoir besoin d'être recapitalisées pour compenser les pertes liées à la décote des obligations souveraines qu'elles détiennent. Certains imaginent même qu'elle pourrait vendre son Or...

 

Source : La Tribune.fr, Les Moutons Enragés

Informations complémentaires :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow La Banque de France va-t-elle devoir vendre son Or ?