1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

L'illusion de la démocratie...

Assemble Nationale
L'Assemblée nationale

Bolchévisme : La bolchévisation signifie la mise au pas des sections nationales du mouvement communiste pour qu’elles répercutent purement et simplement les points de vue de Staline (Wikipedia)

Sur RFI, lundi 3 septembre, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, affirme que : « Les députés socialistes n’auront pas de liberté de vote sur le traité budgétaire européen. Il ajoute que « c’est quelque chose de normal. Quand un texte arrive à l’Assemblée nationale, c’est un texte de soutien à la politique du gouvernement et du président de la République. » (1)

Quelle différence entre les bolchéviques et Bruno Le Roux ?

Ejectée la séparation des pouvoirs entre le législatif et l’exécutif, garant des libertés individuelles et de la démocratie, retour à la ligne la plus dure de la dictature molle : le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale est un bolchévique pur jus ou je ne m’y connais pas.

A la tête d’un collège de 14 collègues parlementaires, le député de l’Ardèche Olivier Dussopt a formé un club pour une « gauche durable » et implore le président de la République et le Premier ministre, dans une lettre à eux adressée, « d’oser la démocratie » car « seul un « saut démocratique » fera progresser la confiance des citoyens ». Quel aveu que ce vœu, je me crois en plein rêve. (2)

La sénatrice PS de Paris, Marie-Noëlle Lienemann, constate, elle, sur France info (3),

un durcissement, un raidissement que je ne trouve pas normal. Quand le Premier ministre et la Première secrétaire … appellent les gens à la rejoindre, c’est normal. Mais quand ils disent que c’est exclusif alors qu’on est au début d’un processus de débat sur le fond, le verrouillage commence. »

Elle promet qu’elle et une « bonne trentaine » de parlementaires socialistes ne voteront pas, le 30 septembre, le traité de rigueur budgétaire que veut imposer le gouvernement.

JPG : le bras de fer sera intéressant à suivre, et je ne serais pas étonné que les députés y perdent – en silence – leur liberté de représenter ceux qui les ont élus, ces éternels cocus.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La députée du Doubs, Barbara Romagnan, provisoirement rebelle, a également mal pris les ordres venant du gouvernement : « A ce que je sache, il n’y a pas de possibilité d’imposer un vote » déclare-t-elle, mi candide mi hypocrite (4), pour ajouter que la déclaration de Bruno Le Roux est « est a minima très maladroite. A la limite de l’insultant », car « Ça ne sert à personne ce genre de posture martiale » : qu’elle révise l’histoire de l’URSS, si elle pense que cela ne sert à personne quand la nomemklatura s’organise et se structure.

Le mot de la fin ? Les députés socialistes sont devenus des marionnettes dont le pouvoir tire les ficelles à l’envie.

« C’est exactement le même traité que celui négocié par Nicolas Sarkozy, explique un autre député qui tente de faire croire qu’il votera contre. Nous sommes le Parlement, autonome vis-à-vis du président. » Jamais il n’y eut autant de rêveurs à l’Assemblée nationale.

Je vais donc clarifier la position du gouvernement sur le traité budgétaire européen que François Hollande avait promis, durant sa campagne, vouloir renégocier, avant de recevoir un niet cinglant d’Angela Merkel : « Nous vous avions ordonné de voter non lorsque le projet venait de Nicolas Sarkozy, mais maintenant qu’il vient de François Hollande, vous devez voter pour, bande de godillots. »

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://lelab.europe1.fr/t/traite-europeen-le-roux-prive-les-deputes-ps-de-liberte-de-vote-4599
(2) http://www.olivierdussopt.fr/blog/2012/08/quel-avenir-pour-leurope-lettre-au-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-et-au-premier-ministre.html
(3) http://www.franceinfo.fr/politique/l-info-politique-le-fait-du-jour/marie-noelle-lienemann-denonce-le-verrouillage-du-ps-728939-2012-09-05
(4) http://lelab.europe1.fr/t/comment-ayrault-et-le-roux-se-sont-deja-mis-a-dos-une-partie-des-deputes-ps-4632

Source : Dreuz.info via Chalouette

 

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Le PS interdit la liberté de vote aux députés, au mépris de la séparation des pouvoirs et des libertés fondamentales