5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

J’ai trouvé les signes de cette politique « nationale » dans le cawa du matin, qui mentionnait l’article de « la lettre A.fr ». Malheureusement il est payant, aussi je ne peux pas vous le partager.

Mais je pense qu’à l’heure où l'on nous rabâche tant les oreilles avec les chiffres du chômage, voici une stratégie qu’il pourrait être intéressante d’intégrer pour tenter d’identifier au mieux le « cap » du pays.

Enfin, je dis ça surtout par rapport à ce que l’on a vu à l’international dans ce domaine récemment… (informations complémentaires).

Je ne dis pas que c’est « stupide », je mentionne juste que les robots n’achètent pas de voitures

Encore une fois, avec ce que j’ai tenté de vous expliquer avec les usines nanos, il est sûr que les « choses » vont changer rapidement, et que la France a décidé d'y prendre une part active, et que donc nous allons devoir nous y adapter localement.

La question est quand et dans quelles conditions ? Serons-nous encore la variable « d’ajustement » du système ?

Les robots vont-ils nous délivrer du travail ou participer activement à nous éliminer ?

Encore une fois, c'est comme le reste, c'est justement une question de politique...

Amicalement,

F.

Plan Robotique Montebourg 17 03 2013

Voici ce qu’a déclaré Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, le 17 octobre en ouverture des Assises de l’industrie organisées par l’Usine Nouvelle, à Paris.

Sans toutefois préciser de calendrier, Arnaud Montebourg a annoncé plusieurs mesures, dans la même lignée que celles destinées à l’automobile cet été, en vue de soutenir et d’encourager le développement de la robotique française.

« La France dispose dans ce domaine de compétences remarquables, comparables à celles qui existent au Japon. Nous avons des inventeurs de génie mais, avec une atomisation des entreprises, les autres puissances, les autres Etats, viennent piocher dans ce secteur. »

« [...] [L'union des forces françaises] c’est ce que j’appelle la politique du colbertisme participatif : on travaille ensemble pour reconstruire l’industrie en France »

A plusieurs reprises, le ministre a mis en avant l’objectif affiché du gouvernement, de propulser la France au niveau de leader international, dans le domaine de la robotique.

Cette prise de position est, sans aucun doute, une très bonne nouvelle pour toutes les entreprises robotiques de France : merci M. le Ministre, à présent, « y’a plus qu’à » !

 

Source(s) : Planeterobots.com, Usinenouvelle.com

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Agenda 21
 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow « Nous préparons un plan robotique... »