1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Ils nous prennent vraiment pour des billes… Comme pour le patrimoine des députés, plutôt que de les publier sur internet, il faudra en partie aller en préfecture pour avoir les informations, et après vous vous retrouvez avec les RG sur le dos… En plus, ça ne concerne que les grosses villes, pour les petits villages ou autres vous ne saurez rien...

Alors, sérieusement, je pense que tout ça c’est de la poudre aux yeux pour distraire la population, et on va finir par croire qu’ils ont vraiment des choses à cacher…  ; )))

Bien à vous,

F.

Menteurs 20 06 2013
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le 19 juin 2013. (Xavier De Torres / MAXPPP)

Après les députés, les élus locaux et autres représentants de l'Etat. L'Assemblée nationale a voté, mercredi 19 juin au soir, l'article du projet de loi sur la transparence obligeant 7 000 élus et hauts fonctionnaires à faire une déclaration de patrimoine et d'intérêts.

Il s'agit notamment des maires de villes de plus de 20.000 habitants, des maires-adjoints de celles de plus de 100.000 habitants, des présidents de conseils généraux, régionaux ou d'intercommunalités, des parlementaires européens, des membres des cabinets ministériels, des hauts fonctionnaires nommés en Conseil des ministres et des dirigeants d'entreprises publiques.

Toutes ces personnalités seront ainsi soumises à la même obligation de déclaration de patrimoine et d'intérêts déjà votée la veille par l'Assemblée pour les parlementaires. Aux termes d'un autre article du projet, les déclarations d'intérêts seront publiées. Quant aux déclarations de patrimoine, seules celles des élus exerçant une fonction exécutive locale seront consultables en préfecture (mais non publiées) dans les mêmes conditions que celles des parlementaires. Celles des autres personnalités resteront confidentielles.

 

Source : Francetvinfo.fr avec Afp

Informations complémentaires :

 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow « Transparence » : l'Assemblée adopte un texte concernant 7000 élus et fonctionnaires