4.3333333333333 1 1 1 1 1 Rating 4.33 (6 Votes)

J’en ai marre, tous les matins c’est la même chose. Je me lève, je suis zen. Et plus je parcours l’actualité, plus je m’énerve, ou plutôt, comme le dit mon fils, plus je suis révolté...

D’un côté nous avons un pays qui est à l’agonie, et de l’autre des gens qui ne jouent pas le jeu. Je ne veux viser aucune profession particulièrement. Mais j’ai encore eu l’exemple pour une personne que je connais, et croyez-moi, même si elle gagne « bien sa vie », ce n’est pas Rockefeller. Pourtant, comme vous le confirmera Vincent Peillon, c’est une véritable industrie qui est au service de l’évasion fiscale. C’est à croire que dès que l’on gagne un peu plus qu’un salaire normal, ou que l’on a un peu d’argent, le sport national est d’exfiltrer son argent sur un compte offshore. Toutes ces professions, qui se font « facturer » leurs prestations (même des employés), peuvent le faire sur un compte off shore,

Je vous rappelle qu’il n’est pas illégal de posséder de tels comptes, ce qui est obligatoire par contre, c’est de déclarer les fonds qui sont dessus,

Et ça, apparemment, ce n’est pas le point fort de ces Français. Alors que pourtant, ils bénéficient de toutes nos aides, de nos infrastructures, bref, de tous les services directs et indirects que donne l’État. Mais par contre, ils ne participent pas à leurs financements.

De plus, alors que l’on se posait la question, vous verrez avec cette audition qu’en fait le manque à gagner est d’environ 30 milliards par an (on est donc plus en phase avec les déclarations de M. Cazeneuve), mais qu’il y a effectivement 600 milliards dans les paradis fiscaux d’avoirs français qui ne sont pas imposés.

De plus, au « pire », si ces Français indélicats se font avoir, ils encourent seulement une amende de 5% des avoirs exilés.

Alors ils seraient vraiment STUPIDES de ne pas le faire, puisque les techniques bancaires existent, et que les peines sont extrêmement légères...

Rappelez-vous ce que l’on avait vu avec l’audition au Sénat de Pierre Condamin-Gerbier, c’est que ces systèmes d’évasion fiscale ont été mis en place en premier par nos politiques, pour cacher leurs pots de vin et autres financements occultes, puis qu’ensuite, ils se sont « démocratisés ».

Alors moi je pose la question, si seulement 50% des Français payent des impôts et que tous ceux qui gagnent bien leur vie y échappent … la situation actuelle de notre pays ne vous paraît-elle pas plus logique ?

C'est l'euthanasie programmée des « classes moyennes ».

Ne manquez surtout pas les autres vidéos sur la source du Sénat, notamment l'audition de M. Fabrice Arfi de Médiapart...

Exigez la transparence bancaire au niveau mondial, comme ils le font avec nos données (Prism), si ça marche dans un sens ça doit marcher dans l'autre !

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

 

Source : Senat.fr

Informations complémentaires :
 
Crashdebug.fr : Circus Politicus...

Data De La Semaine Novembre

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Audition d’Antoine PEILLON (La Croix) à la Commission d’enquête sur le rôle des banques