5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Le billet n'est pas nouveau, il date de 2011, mais il a marqué la marche forcée vers le fédéralisme. Aussi cela faisait un bout de temps que Chalouette me l'avait indiqué, mais en ces périodes décisives je pense qu'il est bon que vous en preniez connaissance.

Eurocorp 26 07 2013
Eurocorps, l'armée européenne

ou comment les banksters ont réussi à faire main basse sur l’Europe

Jusqu’en 1973, lorsque les recettes de l’Etat étaient insuffisantes pour couvrir ses dépenses, il lui suffisait de demander à la Banque de France de créer la monnaie manquante, contre une promesse de remboursement à un taux modique. On restait entre amis. La Banque de France ne réclamait jamais son dû et tant que la quantité de monnaie créée était du même ordre de grandeur que l’extension des besoins de l’économie, cela ne provoquait pas d’inflation. Personne n’était lésé, ou plus exactement tous les détenteurs de monnaie existante se trouvaient "équitablement" lésés, puisque leur patrimoine monétaire se retrouvait dilué dans une masse plus grande.

Bien sûr l’Etat pouvait être tenté d’augmenter son déficit, mais le souvenir du système de Law, comme celui de l’hyperinflation allemande des années trente, était encore suffisamment présent dans les esprit, d’autant plus qu’un trop grand laxisme dans la création de monnaie entraînait quasi mécaniquement une dévaluation de la monnaie en question face aux autres devises. Le double jeu du renchérissant les importations et de la facilitation des exportations contribuait à rétablir l’équilibre.

Ce système aurait pu durer longtemps si des banquiers, échappant au contrôle national, n’avaient eu l’ingénieuse idée d’empêcher l’Etat de créer lui-même de la monnaie via la Banque de France, et de l’obliger à emprunter aux taux du marché (le fameux triple A) à un système bancaire apatride, générant ainsi année après année cette fameuse dette qui l’étrangle aujourd’hui.

On doit rétrospectivement se demander si le processus qui a conduit à cette situation était réellement conforme à notre idée de la démocratie, ou si certains intérêts manifestement étrangers au peuple des travailleurs et des épargnants n’ont pas réussi à mettre à notre insu la main sur nos économies.

Jacques Attali nous explique que les "marchés" n’existent pas. Derrière ce mot, il y aurait selon lui une multitude d’investisseurs, grands et petits, agissant en concurrence, et qu’on ne peut donc pas accuser sans découvrir que derrière chaque épargnant se cache un spéculateur qui peut-être s’ignore. C’est probablement en partie vrai si l’on parle de créances et de dettes ordinaires, mais cela ne s’applique pas à ceux qui créent en dernier ressort la monnaie, comme le cartel de banquiers qui se cache derrière la FED, et qui détient l’essentiel des dettes souveraines.

Le moment est probablement venu de déclarer que cette montagne de dettes est le fruit d’une énorme aberration, de chasser les marchands du temple qui prétendent aujourd’hui nous faire rembourser des intérêts indus, et de rétablir la souveraineté des nations européennes sur leur propre monnaie sans que sa création transite par des intermédiaires parasites autres que des banques centrales.

CS


Le protocole 14 du Traité de Lisbonne par FranceDomTom

Protocole 14 - l’Allemagne ne veut plus « discuter » dans le Traité de Lisbonne

C’est par la voix de son ministre des finances, Wolfgang Schäuble que nous avons appris la nouvelle. Angela Merkel se donne rendez-vous le 9 décembre 2011 pour modifier le protocole 14 du Traité de Lisbonne. L’objectif étant de modifier des mots dans une phrase, de passer des paroles aux actes en définissant soit l’Europe fédérale allemande, soit la fin de la zone euro. Un rafistolage qui se doit d’aller « vite » !


Puce 32883 La loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973
Puce 32883 La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France (mai68.org)
Puce 32883 Le droit de battre monnaie : un privilège pour Béthune

Puce 32883 Le bras de fer continue au sommet Merkel-Sarkozy-Monti (Nouvel Obs)
Puce 32883 Paris et Berlin planchent sur une réforme des traités (EurActiv)
Puce 32883 La réforme des traités européens est pour bientôt (la Tribune)
Puce 32883 Le protocole 14 du traité de Lisbonne

Voir en ligne : http://www.arnaudwillay.net/article...

 

Source : Cawa.fr via Chalouette

Informations complémentaires :

 


L'Europe, une Dictature qui se met en place par DJAMELITO-...

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow De la loi de 1973 au protocole 14...