1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Vous savez à quel point l’on apprécie Bastamag.net, au même titre que Médiapart ou d’autres sites, qui ont su garder leur indépendance journalistique.

Aussi, que des grands groupes comme Bolloré les attaquent est inadmissible, la presse et internet ne sont pas une cours de récré…

Et la loi du plus fort n’y a pas cours…

Aidez ces journalistes à se battre pour leur droit de parole, peu d’entre eux n’ont pas encore capitulé, il faut donc les soutenir dans leur combat qui est aussi le NOTRE, à savoir le droit à l’information…

Basta Help 06 08 2013

Par Rédaction (1er août 2013)

Le groupe Bolloré poursuit en diffamation Basta ! et Rue 89 suite à la publication d’un article de synthèse sur l’accaparement des terres.

Ce 1er août 2013, Julien Lusson, directeur de publication, et Ivan du Roy, journaliste du site d’information Basta ! se sont vu signifier leur mise en examen par Mme Saida Kelati, juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Paris. Deux autres journalistes de Basta !, Nadia Djabali et Agnès Rousseaux, co-signataires de l’article seront aussi convoquées prochainement.

Cette mise en examen fait suite à une plainte en diffamation déposée par le groupe Bolloré suite à la publication d’un article de synthèse, le 10 octobre 2012. S’appuyant sur des rapports des Nations unies et d’organisations internationales, cet article dresse un état des lieux du mouvement d’accaparement de terres en Afrique, en Amérique latine ou en Asie et des grandes entreprises françaises qui y sont impliquées.

Plusieurs passages, dont ceux où le groupe Bolloré est cité, sont incriminés (voir l’article concerné). Il est le seul des grands groupes français mentionnés dans l’article à avoir engagé des poursuites. Le groupe Bolloré a déjà attaqué en justice plusieurs médias, dont France Inter suite à la diffusion d’un reportage sur ses activités au Cameroun, ainsi que le journal Témoignage Chrétien (lire ici).

Pierre Haski, directeur de publication du site Rue 89 est également mis en examen. Rue 89 avait signalé l’article dans sa « vigie » (revue de presse signalant « le meilleur du Web »). D’autres responsables de blogs et de sites pourraient également être visés par la procédure pour avoir reproduit ou relayé l’article.

Basta ! conteste la diffamation et vous tiendra informés des suites de l’affaire. En attendant, pour nous soutenir, c’est ici.

La Rédaction de Basta !

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs
pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Source : Bastamag.net

Informations complémentaires :

 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Basta ! et Rue 89 mis en examen suite à une plainte du groupe Bolloré