1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

On vous a déjà expliqué que si l'on reversait à la Sécu les taxes qui sont faites en son nom, elle serait en excédent de … 9 milliards… (oui quand même… Vidéo en informations complémentaires pour la démonstration).

Bref, on a relayé aussi la volonté de l’Europe de privatiser notre héritage du Conseil National de la Résistance (du reste j’espère que vous noterez le lien entre les deux…).

 

Aussi, cette pétition concerne à mon avis tous les Français(es), car si nous devons payer individuellement des assurances complémentaires privées, nous seront tous et toutes très défavorablement impactées (le prix du service à l’unité et pour une population entière n’étant pas franchement le même).

 

Bref, je pense que c’est le moment de nous battre (ou d’impliquer nos médecins). Malheureusement, je n’ai pas trouvé la fameuse pétition en ligne (du reste je ne sais même pas si elle est publique), mais si quelqu’un sait où la signer, merci de me communiquer l’adresse internet pour la relayer sur le blog.

 

Bien à vous,

 

L'Amourfou.

 

Secu 25 08 2013
Les remboursements liés aux soins courants échoient désormais en partie aux mutuelles et aux
assureurs. Certains dénoncent une privatisation de la Sécurité sociale.

C’est une pétition en forme de cri d’alarme que lance le professeur André Grimaldi, diabétologue et farouche défenseur des hôpitaux publics. Signé par pas moins de 140 personnalités de gauche comme de droite (lire page 3), ce texte sobrement intitulé « Pour un débat public sur la » vise à provoquer un salutaire débat sur la part respective occupée dans notre système de soins par la Sécu d’un côté — régie selon le principe de solidarité — et de l’autre par les mutuelles et les assureurs, la prise en charge dépendant alors directement du risque assuré. En toile de fond de la pétition, une crainte : celle d’une privatisation rampante de l’assurance maladie qui, à terme, rembourserait de moins en moins les médicaments, cures thermales, séances de kiné et consultations chez un médecin, bref, tout ce que les signataires appellent les « soins courants ».

Réinventer un système français fragilisé

Certes, le moment choisi pour diffuser cet appel peut de prime abord sembler étrange : l’an dernier, a annoncé son intention de généraliser l’accès à une couverture santé complémentaire d’ici à 2017, notamment pour chaque salarié — un nouveau parachute que beaucoup appelaient de leurs vœux. Et, depuis le 1er juillet, le plafond de revenus permettant de bénéficier d’une aide à la complémentaire santé (ACS) a été relevé : 350.000 Français supplémentaires y sont désormais éligibles, une autre avancée de taille.

Mais le diable, estiment en substance les signataires, se niche dans les détails. Non seulement le projet gouvernemental de « complémentaire santé pour tous » reste flou, mais surtout, aucune réflexion digne de ce nom n’a été menée ces dernières années sur l’avenir de notre Sécurité sociale, comme cela s’est fait récemment pour les retraites par exemple. Tout juste chaque déremboursement (médicaments, etc.), mené sous la pression de la disette budgétaire, s’est-il accompagné d’une « incitation » à souscrire une complémentaire santé…

Pour les auteurs de cette pétition, seul un véritable débat public permettra de rassurer les Français sur la pérennité de notre système de soins solidaire, alors que la Sécu rembourse de plus en plus de maladies graves ou chroniques à 100%. Il s’agit d’engager une vraie discussion afin de garantir que la généralisation des complémentaires santé n’est, en rien, le prélude à une vaste opération de torpillage de la Sécu.

http://www.youscribe.com/BookReader/RatioImage?width=210&height=297

 

Source : Leparisien.fr via Maître Confucius

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Une pétition pour sauver la Sécu