1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

 « A poor lonesome freemason cow-boy… » ; ))) Et pendant ce temps les horreurs commises par ces « rebelles » provenant à 90% d’Al Quaïda..., protégés, financés, et armés par les États-Unis, l’Arabie saoudite, la Turquie et accessoirement la… France !… Continuent avec ferveur leurs …exactions

Et dire qu’il y en a toujours pour se poser des questions, nous au moins, contrairement à nos détracteurs, nous prenons position publiquement (et depuis longtemps) contre cette hérésie terroriste contre un état souverain fomenté de longue date par les États-Unis

Du reste, heureusement qu'apparement la presse étrangère et les responsables étrangers font bien la différence entre les Français(es) et leur gouvernement...

Bon Week-End à vous toutes et tous, et bravo pour votre prise de position (majoritairement) courageuse... ; )

Amicalement,

L'Amourfou.

A Poor
Déjà isolé sur la scène internationale, contesté par l'opposition dans son pays, François Hollande se
trouve désormais lâché par les Français. Crédits photo : GRIGORIY SISOEV-/AFP

SONDAGE - Selon une étude Ifop pour Le Figaro, 64 % des Français se disent opposés à une intervention militaire en Syrie. Déjà isolé sur la scène internationale et contesté par l'opposition, le président de la République se trouve désormais lâché par son opinion publique.

Voilà qui ne va pas simplifier la tâche de François Hollande. Alors que l'isolement du président de la République grandit sur le dossier syrien, il est désormais lâché par son opinion publique. Selon un sondage Ifop pour Le Figaro (lire en pdf), 64 % des Français se déclarent opposés «à une intervention militaire internationale en Syrie». Réalisée en septembre, cette enquête atteste un effondrement du soutien aux projets de François Hollande. De février 2012 à août 2013, le pourcentage de Français défavorables à une intervention oscillait en effet entre 49 % et 41 %.

Mais les derniers développements du dossiers syrien ont bouleversé la donne. Après le refus des Britanniques de participer à une opération «punitive» du régime de Bachar El-Assad et après la décision de Barack Obama de consulter son Congrès avant toute décision, la France se retrouve seule en première ligne. Et François Hollande isolé au coté des États-Unis, comme l'a montré le déroulement du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg.

Et quand bien même la France parviendrait-elle à former une coalition de pays décidés à bombarder la Syrie, les Français désapprouvent. Ils sont ainsi 68 % à s'opposer, en cas d'«intervention militaire internationale», à une participation de la France. Déjà isolé sur la scène internationale, contesté par l'opposition dans son pays, François Hollande se trouve désormais lâché par les Français. De quoi mesurer l'ampleur du travail de pédagogie qu'il lui faut accomplir, lui qui compte prochainement s'adresser aux Français sur le sujet.

 

Source : Lefigaro.fr

Informations complémentaires :

 


BHL vu par le Journal hebdomadaire de Voix de... par rikiai

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Intervention militaire en Syrie : les Français lâchent François Hollande...