1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

C’est un sujet bien trop complexe pour être abordé en quelques lignes, mais avec la volonté du chef du gouvernement d’« inverser la courbe du chômage » (ce qui veut dire que les entreprises embauchent plus qu’elles ne licencient), je ne sais franchement pas comment il va faire. Mais comme il s’en enorgueillit, il est le « président des patrons entreprises » (d’ailleurs ça se voit bien). C’est pour ça qu’il est au parti « socialiste » du reste….

Moi, ce que je voudrai rappeler, c’est que, comme on l'a vu récemment, certes les patrons participent à hauteur de 17,8% (70 milliards) aux recettes fiscales du pays (Mais F. Hollande leur a fait « cadeau » d’un crédit d’impôt de 20 milliards et l'arnaque a tellement bien marché qu'ils en réclament maintenant 100 de plus !).

Alors que les Français(es) payent 77 milliards d’impôts (soit 19,5 % du total de l’imposition).

Et même si les deux payent de la TVA, soit 195 milliards 49,5% de l’imposition 2013 (je n'ai pas le détail ici).

Ce que j’en conclus, c’est que les « patrons » utilisent l’outil national et ses infrastructures, tout en exploitant les salariés pour créer des biens ou des « services » qu’ils revendent avec du bénéfice (souvent à la population).

Mais comme je l’ai dit, ils ne font qu’utiliser les outils et le cadre mis à leur disposition pour créer de la richesse, s’ils doivent employer des Indiens en intérim ou autres, ils s’en fichent ! D’ailleurs l’Europe est taillée sur mesure pour eux, avec la  libre circulation des gens et des capitaux. Ils n’ont aucun avantage à vous faire travailler (ou payer des impôts en France), s’ils peuvent trouver un pékin à l’autre bout du monde, qu’ils payeront 50 fois moins cher pour faire la même chose.

Alors, de facto, QUI fait tourner le pays ? Eh bien, je suis désolé de le dire, mais à mon sens c’est autant (si ce n’est plus) les Français(es) que les patrons…

CQFD, donc je pense qu’il serait urgent de remettre les choses à leur place, et revoir les priorités en traitant ces derniers pour ce qu’ils sont, et non pas précariser encore plus l’emploi ou leur donner des crédits d’impôts (que tous les Français(es) compenseront), en espérant qu’ils le redistribuent aux employés et que cela relancera la consommation ou l'emploi.

Car je suis désolé, mais si vous croyez que ce que vous donnez comme cadeau fiscal à un patron, il le répercutera sur ses employés (en salaire ou en création d'emplois), c’est faire preuve d’une grande naïveté...

Au contraire, il va en profiter pour gonfler ses résultats, et donner toujours plus de rendement à ses actionnaires pour améliorer sa cotation en bourse et la valeur de sa société (après tout c'est son « boulot »).

Les patrons « roulent » pour eux-mêmes, il n’y a plus de capitaine d’industrie ou de gens qui aient une vision plus « globale » et patriotique de cet équilibre délicat.

Maintenant c’est tout, et tout de suite, quel qu’en soit le prix au niveau humain ou écologique, pour que tous ces rentiers mettent de l’argent « de côté » avant que l’économie ne s’écroule…

Et ça, croyez-moi, ça ils le savent TOUS (car il ne faut pas sortir de Harvard pour le comprendre), du reste dans le cas contraire ils ne se comporteraient pas de manière aussi irresponsable… (bon, après, il reste des gens « biens », il ne faut pas désespérer non plus).

Conclusion, pour revenir sur le cœur de ce billet, si François Hollande voulait résorber le chômage c’est à Pôle emploi qu’il aurait dû donner tout cet argent, pour qu’ils aient les moyens de leurs ambitions… Et non pas que les conseillers soient obligés de gérer 150 dossiers par jour simultanément… Ou de sous-traiter le travail à des entreprises qui n'y connaissent RIEN (au lieu d'embaucher des chômeurs pour encadrer les chômeurs...)

Bon, après, on sait tous et toutes qui dirige en coulisse... et sur quel modèle ils essayent de calquer la France... D'ailleurs on voit bien le résultat là-bas... (malgré qu'ils endettent les Américains de 90 milliards par MOIS !)

Des visionnaires, je vous dis... Bravo ! Pour conclure (enfin), je suis obligé de vous rappeler, que vu les avancées technologiques récentes, ce n'est pas prêt de s'arranger.... D'ailleurs les Suisses, qui eux ont une VRAIE démocratie directe, l'ont bien compris...

C'est pour toutes ces raisons qu'il est temps de vous impliquer personnellement.... Et de passer le message qu'une alternative patriotique (et non pas nationaliste) est possible....

Bien à vous,

F.

Reclamations Pole Emploi
Un sondage Ifop révèle que l'objectif de François Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici fin 2013
ne convaint pas les Français dans une grande majorité. | AFP/JEFF PACHOUD

Triste ironie de l'histoire, Pôle emploi, après avoir annoncé dans un tweet en juillet être le site "préféré" des Français, a vu ses réclamations augmenter de 46 % en 2012 par rapport à 2011, atteignant 750.000, selon un document interne révélé par le blog de l'économiste Michel Abhervé

Selon le document, 99 % des réclamations émanent de demandeurs d'emploi et 1 % d'entreprises. Elles émanent à 55 % directement depuis le site internet pole-emploi.fr (trois fois plus qu'en 2011) et 36 % par téléphone. Les autres ont été faites par mail, courrier ou visite.

Lire aussi le décryptage : " Le bulletin de notes mitigé de Pôle emploi"

Parmis les motifs d'insatisfaction, cinq d'entre eux concentrent plus de trois quart des cas (77 %). A lui seul, le "délai de notification des droits" à une indemnisation chômage représente un tiers des requêtes (33 %). Viennent ensuite le délai de réponse à un courrier (22,5 %), une question liée au paiement (11,9 %), à un trop-perçu (5,2 %) ou une décision de rejet de la demande d'allocation (4,2 %).

Pour ce qui est des seules réclamations adressées via le site pole-emploi.fr, "le sujet majeur d'insatisfaction" concerne "les allocations" (51 %). Les primes et aides, le site web ou les formations et stages sont les motifs d'insatisfaction les moins répandus.

Côté entreprises, 36 % se manifestent car elles ne sont pas satisfaites des délais de traitement et 30 % parce qu'elles sont mécontentes de la qualité du service rendu ou du contact.

 

Source(s) : Lemonde.fr via Maître Confucius

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : NextAge 06...
 


Hollande : "Mon premier objectif, inverser la... par LeNouvelObservateur

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Les réclamations à Pôle emploi ont explosé de 46 %