1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Et vous croyez que c’est le seul ? Regardez donc les Eurodéputés… (informations complémentaires). C’est comme une pyramide de Ponzi, l’argent coule à flot des banquiers et arrive dans les poches de nos députés (qui sont complices), puisque le hold up consiste à endetter les générations futures… Tout en construisant (et finançant) le piège qui sert à nous asservir... Bruxelles....

Je suis désolé de vous le rappelez encore (je sais que c'est douloureux), mais le champion là-dedans ça reste quand même Nicolas Sarkozy qui nous a endetté de 500 milliards à tort et à travers (sans même sauver nos retraites), et qui a bien dû avoir quelques rétro-commissions occultes pour cela...

Droite, Gauche, Front National, Front de Gauche, même combat ! Pour la bonne et simple raison qu'ils rendent tous des comptes à Washington... : (

Alors bravo à Médiapart de soulever le lièvre, enfin s'il n'y avait que cela...

Amicalement,

L'Amourfou.

Cahuzac 17 09 2013
Jérôme Cahuzac aurait dépensé une partie de son indemnité pour frais professionnels dans des
magasins d'habillement de luxe, selon une note de Tracfin. © Lionel Bonaventure / AFP

Selon Mediapart, une note d'information de Tracfin, l'organisme de lutte contre les circuits financiers clandestins, dépendant de Bercy, révèle que Jérôme Cahuzac a utilisé son indemnité de frais de mandat de député (IFRM) pour financer des dépenses personnelles, "ce qui paraît, écrivent les enquêteurs de Tracfin, contraire à l'esprit de cette indemnité.

L'IFRM est une indemnité mensuelle d'un montant de 5770 euros déposée sur un compte à part, précise Mediapart. Elle s'ajoute au traitement de base des députés (7100 euros) et à la somme qui leur est versée pour rémunérer leurs collaborateurs (9500 euros)

La note de Tracfin revient sur les 6 derniers mois de mandature de l'ex-député du Lot et Garonne, de janvier à juin 2012, date à laquelle il doit laisser son siège pour entrer au gouvernement. Sont listées des achats d'habillement de luxe, des abonnements à Canal satellite et Canal Plus et pour 8 000 euros de dépenses dans un magasins de piscines et hammams dans sa circonscription. Les inspecteurs de Tracfin n'ont pas poussé leurs investigations plus avant, car l'usage de cette indemnité n'est pas règlementée et qu'en outre Jérôme Cahuzac abondait ce même compte d'une partie de ses indemnités de maire de Villeneuve-sur-Lot.

Ces pratiques sont suffisantes selon Mediapart pour ouvrir le débat sur un contrôle des frais professionnels des députés. Car, ajoute le journal, Jérôme Cahuzac est loin d'être le seul à confondre dépenses personnelles et professionnelles. Il aurait tort de se gêner. L'usage de l'IRFM ne donne lieu à aucune vérification ni contrôle, pas même par les services fiscaux.

 

Source : Lepoint.fr

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Cahuzac : des frais bien peu professionnels...